REFLEXION

SAFSAF : La société civile réclame une maison des associations

Dans une lettre adressée au wali de Mostaganem, M. Maabed Ahmed, 04 associations représentant la société civile de la commune de Saf Saf, ont sollicité l’intervention de ce dernier pour l’attribution d’une maison des associations qui les regroupera, et leur permettra d’activer dans des conditions favorables et décentes.



Dépourvus de locaux pour leurs diverses activités et réunions, et malgré les conditions défavorables auxquelles elles sont quotidiennement confrontées, et qui nécessitent une patience, beaucoup d’ardeur et de la volonté, les associations de la société civile ne baissent pas pour autant les bras face à cet obstacle. Se sentant responsables des populations défavorisées dont la majorité vivent dans  des situations précaires dans la région de Saf Saf, ces représentants infatigables, sont partout, ils improvisent des réunions dans des cafés, dans des lieux inappropriés, et même dans leurs propres domiciles, en attente des promesses qui leur ont été faites par le précédent wali, lors d’une visite dans la commune de  Saf Saf où il avait été décidé, que l’attribution  d’un  local  pour cette association  de la société civile allait se faire  conjointement avec l’inauguration de la nouvelle APC, mais en vain. A cet effet, présidents d’associations et citoyens, se sentent marginalisés ; c’est pourquoi cette interpellation du premier magistrat de la wilaya est un dernier recours qui sans aucun doute trouvera un écho favorable, qui satisfera tout le monde, et qui sera  la plus belle façon de récompenser et motiver davantage ces jeunes dévoués à œuvrer davantage,  pour des  actions humanitaires des plus honorables, que l’être humain puisse espérer.  L’objectif voulu par ces associations, c’est de  militer pour une cause juste et aussi participer à la construction d’une commune, de s’impliquer davantage et d’apporter leurs soutiens, aux civils et en parallèle à la gestion de la commune en cas de nécessité. Défendre, servir  une population qui espère un changement, et une meilleure vie, avec une prise en charge totale des doléances exprimées, et avec un apport de solutions espérées, c’est l’une de leurs priorités.

B.Adda
Mardi 7 Janvier 2014 - 18:22
Lu 34 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+