REFLEXION

SA DEUXIEME TENTATIVE DE SUICIDE A MOSTAGANEM : Bouziane tente de se donner la mort par immolation

Le jeune B.Bouziane comme s’il ne s’entendait plus avec ce bas monde, décide de mettre coûte que coûte un terme définitif à sa vie en s’aspergeant d’essence, avant d’actionner le fameux briquet. Ce jeune âgé de 26 ans, est revenu à la charge hier matin où il a escaladé un poteau électrique en face de la banque ‘’Société Générale’’, sise à la route d’Oran, une bouteille pleine d’essence à la main pour tenter de s’immoler, mais...



SA DEUXIEME TENTATIVE DE SUICIDE A MOSTAGANEM :  Bouziane tente de se donner la mort par immolation
Rappelons que le jeune en question a tenté de se suicider le 10 mai dernier, où il a effectué les mêmes gestes en grimpant sur un poteau électrique au niveau de l’avenue Reynal. Son geste a semé une certaine panique au sein des passants qui ont assisté à la scène complètement médusés. Hier, les éléments de la protection civile et ceux de la sûreté de wilaya ont procédé de la même manière que lors de la première tentative. Ils ont réagi en professionnels, en ouvrant un dialogue avec le jeune, tout en essayant de le persuader à descendre du poteau et leur remettre la bouteille d’essence. Ainsi, il faut le reconnaitre après d’âpres négociations et une patience ‘’des Anglais’’, que les éléments des corps constitués aient réussi à faire revenir le jeune à la raison. Arrêté sur les lieux, il a été évacué vers les urgences médicochirurgicales, pour d’éventuels examens médicaux. Par ailleurs, le jeune récidiviste, souffre selon certaines informations recueillies, de troubles psychiques. Son geste, il l’exprime à sa manière pour ne pas avoir un logement. Aussi, si le jeune serait atteint de troubles mentaux, il serait plus judicieux de le prendre en charge dans le cadre d’une hospitalisation au niveau d’un centre spécialisé. Notons qu’aucun incident n’a été signalé durant cette opération. Le suicide est devenu un phénomène inquiétant, il ne se passe pas un jour sans que l’on ait enregistré une tentative ou un suicide. Les modes utilisés sont différents, mais l’on assiste ces derniers mois au suicide par immolation en s’aspergeant de l’essence sur le corps et en actionnant le briquet. Le désespoir, la dépression nerveuse, la drogue, l’échec scolaire, les déceptions affectives, l’oisiveté, les troubles mentaux, ce sont les principaux facteurs qui mènent droit au suicide. Ce phénomène considéré comme incontrôlable, est un véritable drame qui touche la société, sachant qu’avec la conjoncture actuelle, que personne n’est à l’abri de ce genre de tragédie. Comme dans le monde entier, le suicide est devenu un fait réel dans notre pays, touchant une majorité de wilayas du pays. Chaque jour, les services de la protection civile, qui sont toujours les premiers à être sur les lieux du drame, enregistrent pratiquement une recrudescence des tentatives de suicide. Les statistiques révèlent que les victimes sont généralement âgées de 14 à 52 ans.

Ahmed Mehdi
Lundi 16 Mai 2011 - 12:01
Lu 1135 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+