REFLEXION

SA DEPOUILLE SERA RAPATRIEE EN ALGERIE LE 31 DECEMBRE PROCHAIN : Hocine Aït Ahmed sera inhumé vendredi prochain

La figure historique du nationalisme algérien, Hocine Aït Ahmed sera rapatrié en Algérie jeudi 31 décembre prochain, a indiqué, hier, un communiqué du parti Front des forces socialistes (FFS). Une veillée de recueillement aura lieu ce même jour au siège national du FFS, à Alger. Il sera inhumé le lendemain, vendredi 1er janvier 2016, dans son village natal, Ait Ahmed (commune d’Ait Yahia), a ajouté le communiqué. Les funérailles seront nationales et populaires.



Un des chefs historiques du mouvement national et de la Révolution algérienne, membre du groupe des neuf à l'origine du déclenchement de la Révolution, l’un des pionniers du front pour une diplomatie de libération et initiateur de l’opposition après l’indépendance, Hocine Ait Ahmed qui a tiré sa révérence,  à l’âge de 89 ans, fut sans conteste l’homme au combat pluriel. Dda El Hocine, comme il plait aux militants du Front des forces socialistes (FFS), première force d’opposition créée par ce militant politique infatigable aux lendemains de l’indépendance, eut un éveil précoce au nationalisme.  Avant le rapatriement de son corps, une cérémonie de recueillement aura lieu à Lausanne mardi 29 décembre afin de permettre à ses amis en Suisse et ses relations internationales de lui rendre un dernier hommage, conclut le communiqué du FFS. Pour rappel,  Hocine Aït Ahmed, est décédé mercredi matin à l'hôpital de Lausanne (Suisse) à l'âge de 89 ans des suites d’une longue maladie, avait indiqué un communiqué du Front des Forces socialistes (FFS). "Nous apprenons avec une immense douleur le décès à l'hôpital de Lausanne de Hocine Aït Ahmed, historique du mouvement national et de la Révolution algérienne, fondateur et président du Front des Forces socialistes, des suites d'une longue maladie", avait précisé la même source. Le corps de Hocine Aït-Ahmed sera rapatrié en Algérie jeudi 31 décembre prochain. Une veillée de recueillement aura lieu ce même jour au siège national du FFS, à Alger. “Il sera inhumé le lendemain, vendredi 1er janvier 2016, dans son village natal, Ait Ahmed (commune d’Ait Yahia)”, a indiqué le parlementaire Bouaîche dans un communiqué. Ce dernier ajoutera que « les funérailles seront nationales et populaires ». Une manière de préciser qu’il n’y aura pas de funérailles officielles. De la résistance à l’opposition, Hocine Ait Ahmed a largement marqué le siècle passé, par son combat nationaliste entamé dès les années 1940 et sa lutte pour la démocratie et le respect des droits de l’Homme initiée dès l’indépendance, dans la douleur et la violence certes, mais, qui avait suggéré une autre voie pour l’Algérie indépendante. L’homme au combat pluriel s’en va à l’âge de 89 ans après avoir marqué amplement son époque.

Ismain
Vendredi 25 Décembre 2015 - 18:08
Lu 187 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+