REFLEXION

S12, “ S “ comme … supplices

Comme si la bureaucratie ne faisait pas assez de victimes, ne voilà-t-il pas qu’on s’est ingénié à exiger impérativement un document, inconnu jusqu’alors, pour l’obtention d’une carte nationale d’identité et/ou un passeport.



Un tracas supplémentaire comme si on cherchait par tous les moyens à mener la vie encore plus dure à une plèbe qui aspirait ingénument au statut de citoyen. Le fameux S12, introduit est perçu comme une punition par la majorité des habitants dont la carte nationale d’identité est arrivée à expiration et sans laquelle aucune opération n’est possible. La présentation de la CNI ou sa photocopie « dument légalisée » est exigée à tout bout de champ. Des titulaires de CCP sont dans l’impossibilité de retirer eux-mêmes leurs avoirs, ils libellent des chèques à l’ordre de S12, remettre le dossier et attendre la délivrance de la CNI. Concernant ce document diabolique, le demandeur qui arrive à 4 heures du matin pour faire la chaîne, trouve quatre ou cinq personnes devant lui à la porte du service d’état civil d’Oran. Ils sont plusieurs dizaines à se bousculer avant l’ouverture des portes… que dis-je, de la petite porte. Le nombre des demandes recevables par jour étant limité, le malheureux contribuable, qui a besoin de ce document en urgence a toujours la possibilité de l’avoir sans trop se fouler la rate. Des solutions existent, nous a-t-on confié. Il peut l’avoir très rapidement contre 3.000 ou 3.5000 DA, ou se rabattre sur l’un des « chaînards » qui sont là à partir de minuit, et même avant, pour vendre leur place, contre 1.500 DA, aux personnes pressées et qui auraient été trahies par leur réveille-matin. Finalement, l’invention du S12 n’est pas tout à fait négative, dans la mesure où elle a permis la création de nouveaux emplois visant à résorber le chômage endémique qui empoisonne la vie des jeunes. Il espérer, tout de même que, devant le succès de cette trouvaille génératrice de revenus substantiels et sans trop de fatigue, les dirigeants n’aillent pas chercher à mettre en place d’autres nouveaux documents, pour créer d’autres chaînes et favoriser la corruption et l’informel… Le « S » de S12 est déjà la lettre initiale de s…upplice.

A. Salim
Jeudi 14 Octobre 2010 - 00:01
Lu 311 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+