REFLEXION

Rien ne va plus à l’ETUM de Mostaganem

LES EMPLOYES ACCUSENT ET LE DIRECTEUR DEMENT ..!

Rien ne semble aller pour le mieux à l'entreprise de transport urbain de la ville de Mostaganem (ETUM), pour cause, le bras de fer qui oppose la direction à certains employés qui ont tenu à exprimer leur colère par le biais d’une lettre, dont nous détenons une copie, pour dévoiler la gestion anarchique dont fait l'objet leur entreprise et ils affirment qu’ils s'estiment lésés.



Rien ne va plus à l’ETUM de Mostaganem
Nous avons pu lire dans cette lettre plusieurs points abordés par les fonctionnaires notamment ; l’annulation des lignes rentables, 8 des 18 bus qui se trouvent toujours en panne, le problème de contrat de travail persiste et des sanctions arbitraires sont adressées à certains employés malgré les recommandations de l’inspection du travail ainsi que le non respect  de l’application du journal officiel numéro 11.406 du 4/12/2011 relatif au SNMG…etc. Par ailleurs, pour plus de précision nous avons contacté le directeur général de l’ETUM Mostaganem Mr. Rahmani Fethi,  responsable  de cette entreprise depuis le 1er juillet 2013, qui a donné les précisions suivantes : « lorsque je suis arrivé j’ai trouvé l’entreprise ETUM dans un état chaotique  affectant  tous les services tels que, règlement intérieur,  matériel roulant ainsi que la gestion des ressources humaines.». Les contrats des employés, selon notre interlocuteur n’étaient pas conformes à la législation de travail régie par les lois en vigueur. Plusieurs carences ont été relevées et transmises par écrit aux autorités compétentes, il a ajouté que des travailleurs continuaient à travailler alors que leurs contrats étaient expirés et il a fallu à l’administration de réétudier et régulariser 79 contrats de travail. Mr Rahmani à souligner par ailleurs, qu’un nouveau règlement intérieur propre à l’entreprise a été élaboré avec l’approbation de l’inspection du travail. Sur la question des salaires, le directeur nous a informés qu’une grille de salaire en conformité avec la nomenclature des postes de travail   et des indemnités seront applicables après  l’installation du conseil de gestion de l’entreprise et seront abordés lors de la première réunion de ce directoire. Par ailleurs, pour les lignes : « l’inspection à l’intérieur urbain des bus, a été renforcée pour plus de rentabilité et l’administration a fait une étude technique basée sur des paramètres socio-économiques pour relier des destinations rentables à l’instar de l’université de Kharrouba, la cité administrative de la Salamandre ainsi que d’autres destinations.». Le directeur a tenu à nous informer qu’à l’issue d’une opération d’inspection, il a été constaté des irrégularités en matière de gestion des ressources humaines de l’entreprise ainsi que le parc roulant.  À cet effet, des sanctions ont été décidées à l’encontre d’un cadre de l’entreprise. Concernant l’état des 18 bus de l’entreprise, le directeur a affirmé que seul 2 autobus sont en panne et il a tenu à démentir  les allégations des protestataires.

Bouziane Kamel
Mardi 3 Septembre 2013 - 10:50
Lu 598 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+