REFLEXION

Retrait de confiance au président de la commission des œuvres sociales de l’éducation de Tiaret

C’était attendue, cette décision pris par 6 membres de la commission des œuvres sociales de l’éducation composée de 9 membres et qui ont décrié à l’unisson les agissements douteux du président de la dite commission.



M. Azzouz Ahmed qui malgré avoir prêté serment dans la mosquée pour le stricte respect des lois régissant le  volet des œuvres sociales serait le 1ier  à violer ce serment apprend-on  auprès d’un membre qui ajoute que le comportement prêtant à équivoque de M.Azzouz serait derrière cette décision et en fait que reproche-t-on à ce président ?! et là l’on peut lire dans une correspondance adressée au président de la commission nationale des œuvres sociales de l’éducation, que M.Azzouz  ne montrait aucun respect à la discipline lors des élections du  bureau.  Par ailleurs,  il n’a pas honoré ses engagements lors de l’installation de la commission sous la présidence du directeur de l’éducation et encore un dépassement illustré par la présence de ce président décrié  qui n’aurait pas avisé les membres de la commission, une autre manière de prendre des décisions unilatérales.  Enfin, M.Azzouz aurait sommé le gardien du siège de la commission des œuvres sociales de fermer la porte au nez de ses détracteurs qui à l’unisson diront « Azzouz  dégage … et place à la crédibilité »

Abdelkader Berrebiha
Dimanche 12 Août 2012 - 00:05
Lu 382 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+