REFLEXION

Retour des affrontements à Ghardaia

TROIS HABITATIONS INCENDIEES ET TENTATIVE DE SABOTAGE D’UNE ECOLE CORANIQUE



Les affrontements qui ont eu lieu dans la nuit avant-hier, à Ghardaia auraient engendré l'incendie et la destruction de trois habitations et un verger, alors que la wilaya berce dans un  silence prudent au milieu de personnes impliquées, qui attendent la moindre occasion pour mener leurs attaques de nouveau, car les forces de sécurité sont déployées en force dans certains quartiers pour éviter les affrontements selon des sources concordantes. Les confrontations ont repris, en effet avant-hier, en commençant par le quartier, « Alcorti » dans le centre-ville, où les forces de sécurité ont arrêté deux personnes soupçonnées d'implication dans les événements qui ont secoué la wilaya au cours des derniers jours selon la même source. Dans les heures tardives de la nuit, des affrontements ont éclaté de nouveau entre les jeunes du quartier,  malékite et Ibadites, et ont duré plusieurs heures, au cours de laquelle certains jeunes ont mis en œuvre des attaques contre des propriétés privées, où ils ont brûlé trois maisons et saboter un verger, et la situation a même dégénéré vers une tentative de sabotage d’une « Maison du Coran », un lieu où on enseigne le Saint Coran, et on pratique des séances de prière, avant une intervention rapide des forces de sécurité conjointes et de la gendarmerie pour sauver la situation, où ils ont réussi  à expulser des lieux les agresseurs en utilisant des gaz lacrymogènes. Dans ce contexte, les élèves du lycée « Aflah Ben Abdelouahab » à Hai « El Korti », n’ont pas rejoint leurs classes au premier jour après les vacances du printemps, qu’après plusieurs heures passées de la matinée, à cause des évènements qui ont secoué leur quartier selon la même source. Alors que d’autres groupes de jeunes ont essayé de transférer les affrontements dans le quartier, «el Chaaba», qui a déjà vu une situation sécuritaire instable au cours des derniers jours, où les agresseurs ont grimpé sur une haute plaine, et allumé des pneus en caoutchouc et le jeter sur les quartiers. Les jeunes filles ont également été privées de se rendre à leurs écoles privées de peur d’être agressées. Les mêmes sources ont souligné que l'ensemble de la région se trouve dans un état de marasme qui menace le déclenchement d'affrontements à tout moment. La circulation a également connu beaucoup de perturbations, après l’arrêt des bus sur plusieurs lignes, notamment la ligne entre le quartier « El Korti et le centre de Ghardaïa, à cause des attaques, obligeant les citoyens à marcher toute la semaine, la distance à pieds. Pour rappel, le quartier « El Korti » est un des quartiers mixtes où ils vivent et Ibadites et Malékites, de la région et d'autres wilayas. En dépit d'une série d'affrontements qu’avait connu Ghardaïa, il ya quelques mois, mais ce quartier a été marqué par le calme en raison de la sagesse des habitants des deux côtés qui ont cherché à coexister avec respect, avant qu’il soit soumis à de nouvelles attaques au cours des deux derniers jours.         

Touffik
Mardi 8 Avril 2014 - 11:00
Lu 162 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+