REFLEXION

Restons Zen !

Le match contre le Malawi a été une sévère correction pour l’équipe nationale qui devrait en toute logique se ressaisir lors des deux prochains matchs, et quelques soient les excuses avancées par les uns ou par les autres, la défaite est bien là et rien n’y changera le résultat.



Le plus important est de négocier au mieux les deux rencontres à venir, notamment celle d’aujourd’hui contre les coéquipiers de Coulibaly que les algériens doivent impérativement remporter. Que peut-on dire de cette cuisante défaite si ce n’est une surprise pour tout le monde, même les plus avertis des observateurs sportifs ne s’attendaient à une telle débâcle. L’ex-entraineur de l’équipe nationale Mahieddine Khalef ne comprenait pas à juste titre pourquoi Saâdane a préféré Toulon (France) pour la préparation de l’équipe nationale sachant qu’il faisait moins de 20° alors qu’en Angola, il fait +37° avec un taux d’humidité des plus élevés, les joueurs n’ont pu tenir la cadence plus d’un quart d’heure. Les conditions atmosphériques (forte humidité) et l’horaire décalé du match expliquent la défaite des Fennecs selon Saâdane: «Nous avons surtout souffert des conditions de jeu, il aurait fallu que le match soit programmé plus tard. Nous avons normalement de meilleurs joueurs mais les conditions de match nous ont handicapés.» Mais tout cela était prévisible, ce n’était un secret pour personne et encore moins pour le sélectionneur national, alors pourquoi ce décalage dans le choix de la France pour préparer l’équipe nationale à ce genre de rendez-vous ? Vous en convenez que ce sont des questions qui ont le mérite au moins d’être posées. Par ailleurs, et malgré les déclarations des joueurs, ces derniers ont sous-estimés leurs adversaires considérés comme les petits poucets de ce championnat africain des nations, mais la surprise est de taille, le Malawi a non seulement mis en difficulté l’Algérie mais il a gagné par un score sans appel de trois buts à zéro, un carnage. Le résultat de cette rencontre a été la consternation de tout un peuple qui espérait voir les verts confirmer leur suprématie arrachée de fort belle manière aux égyptiens, mais hélas ce sont les égyptiens qui jubilent maintenant, surtout après leur victoire écrasante contre le Nigéria. L’Algérie devra se battre lors du match contre le Mali pour espérer se qualifier pour le reste de la compétition. Chose qui est, à priori, envisageable mais difficile, il ne reste qu’à relever le défi, il n’y a aucun autre choix que de se recentrer sur soi pour réaliser les prouesses tant attendues par les supporters des verts. Alors je pense qu’il faut rester Zen face à cette déroute et tourner la page pour mieux appréhender l’avenir. Tout dépendra du match contre la Mali, car si par malheur une autre défaite vient s’ajouter au tableau, c’est l’élimination pure et simple, la tension est grande et la victoire s’impose, c’est tout un peuple qui attend.

Amara Mohamed
Jeudi 14 Janvier 2010 - 10:53
Lu 427 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+