REFLEXION

Réflexion sur le calcul de la moyenne finale du baccalauréat

Tout le monde aujourd'hui s'accorde à dire que le baccalauréat a perdu de son charme et que les forts pourcentages et les satisfactions des ministres de l'éducation qui ont donné au résultat de l'examen un aspect politique n'ont convaincu personne car pour pouvoir afficher ces résultats on a dû avoir recours à l'annulation de véritable délibération et à la création de centre régionaux de rassemblement des résultats des candidats par ordinateurs sans tenir compte de l'aspect humain et réel de l'examen dans la transparence .



Réflexion sur le calcul de la moyenne finale du baccalauréat
On a aussi dû avoir recours à un baccalauréat de choix de sujets ce qui est anti pédagogique et à un seuil de programme interminable où les candidats faisaient abstraction du troisième trimestre ce qui donnait  baccalauréat au rabais et à une montée de la violence dans les établissements. Et pour mettre un terme à cela et combattre la mode algérienne du seuil des programmes, du phénomène de la violence ainsi qu'au baccalauréat du choix de sujet. Pour mettre un terme à ces maux créés, nous pensons que le rachat au baccalauréat peut sauver cet examen et lui rendre son intérêt et sa crédibilité. Nous proposons cette méthode de rachat qui j'espère sera étudiée. Pour les élèves des établissements publics comme pour leurs camarades des lycées privés, on procèdera au calcul de la moyenne finale du baccalauréat selon deux formules différentes et dont on retiendra la plus avantageuse pour l’élève. La première moyenne arithmétique ne tient compte que des résultats obtenus lors des épreuves écrites, pratiques et appliquées du baccalauréat, c’est-à-dire qu’elle sera égale au ratio du total des notes du baccalauréat dans les différentes matières sur le total des coefficients qui leur sont affectés.Dans la seconde formule de calcul de la moyenne finale du baccalauréat, on tiendra compte en même temps des résultats obtenus au baccalauréat et de la moyenne générale au cours de l’année. Dans ce cas, la première composante sera affectée du coefficient trois pour la moyenne du baccalauréat (75% de la moyenne) et la seconde du coefficient un pour la moyenne générale de l'année scolaire (25% de la moyenne finale du baccalauréat) . La seconde formule ne sera appliquée que pour les candidats ayant eu un parcours scolaire au lycée sans problème disciplinaire. Dans tous les cas de figure, il sera tenu compte de la meilleure moyenne obtenue par le candidat, lors des délibérations. Pour les candidats à titre individuel, la moyenne finale au baccalauréat sera calculée sur la base de leurs notes obtenues aux épreuves du baccalauréat uniquement, du fait, bien sûr, qu’ils n’ont pas suivi de scolarité normale dans l’un des établissements d’enseignement secondaire, public ou privé. Une fois ces calculs établis pour l’ensemble des candidats, toutes catégories confondues, l’administration déclarera admis tout candidat justifiant d’une moyenne finale égale ou supérieure à 10/20.Les délibérations doivent se produire dans les centres de correction avec des jurys composés des correcteurs. Les résultats doivent être affichés le jour des délibérations dans le centre de correction pour redonner au baccalauréat son charme des années passées en toute  transparence. Cette méthode obligera l'élève à étudier pendant les trois trimestres et à faire attention à la discipline dans le cas contraire il ne pourra pas profiter du rachat .Le choix de sujet doit automatiquement être enlevé pour ne pas perturbé les élèves et redonné au baccalauréat son blason d'antan.

Hakem Bachir professeur de mathématiques au lycée Colon
Mercredi 5 Juin 2013 - 08:35
Lu 535 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+