REFLEXION

Réflexion : “Ge vouz est konprix !”

J’ai glané tant que j’ai pu non pas pour justifier l’aberration de mes collègues, mais pour montrer que ce n’est pas nouveau et nul n’échappe au stylo rouge. A celles et ceux qui m’ont abordé et m’abordent toujours pour réclamer moins de fautes de français, je leur dis que leur message a été entendu et que les faltas nous suivent encore. Mais…



Réflexion : “Ge vouz est konprix !”
Nous avons des vieux à Réflexion. Ils lisent, relisent et réécrivent parfois les papiers des autres. Le problème c’est que pour un écrivain -le journaliste en est un- c’est qu’il devient comme un cueilleur d’olives dès qu’il commence à tracer ses lettres. C’est quand il descend de l’arbre qu’il s’aperçoit qu’une grappe a échappé à ses doigts experts. J’ai toujours donné cet exemple à mes collègues. Ils écrivent pour informer et faire passer des idées ou de la matière à réfléchir. Des fautes, ils s’en contrefichent. En principe, les Algériens entretiennent un rapport très difficile avec la langue française. Et le Maghreb sera le tombeau de cette langue toute neuve et toute jeune. En passant, je rappelle à ceux qui se disent cartésiens que Descartes écrivait en latin et ce sont les Arabes qui l’ont fait connaître aux Français. Si Tv5 est le chantre de la francophonie, son télétexte pullule d’infractions et aujourd’hui même, elle s’embrouille et affiche matches –avec un e- pour faire plus français et l’Académie française même a été guinchée quand son membre influent Marguerite Yourcenar prononça dans un de ses discours le mot igné en fusionnant le g et le n. Quant à nous, le clou du spectacle reste « la loi est une arme à double tranche » d’une avocate sur Radio Dahra.

Et que la valse commence
Dans les Nuits du boulevard, édité en 1880, on lit: « Beverley fit un soubresaut, se dressa, les cheveux hérissés sur son séant, et promena son regard vitreux autour de lui... » Voilà que la tête d’un monsieur change d’endroit. Ou du moins ses cheveux. Dans un dictionnaire géographique et historique en cours de publication, il a été relevé : « on y a établi deux phares et deux petits abcès pour les naufragés... » Vous aurez compris abris au lieu d’abcès. Le Parisien, août 2010 : « Sans bras ni jambes, il veut traverser la Manche à la nage : Amputé des quatre membres en 1994, après avoir reçu 20 000 volts lors d'une électrocution, Philippe Croizon, 42 ans, a fait un jour le pari un peu fou de traverser la Manche à la nage. » Cution équivaut à mort et quatre a un pluriel. Même un grand journal électronique n’a pas été épargné. Il croit tout abréger et c’est ainsi que j’y ai lu : « Une quarantaine de travailleurs du Haut fourneau (HF) du complexe sidérurgique ArcelorMittal d’El Hadjar ont paralysé toute la chaîne de production de l’acier depuis la nuit de mercredi… Et aussi, traitant de députés et de sous, il y était écrit que « le 2 novembre dernier, lord du vote de la loi de Finances 2012, Ali Brahimi avait proposé… » et j’avais compris que Brahimi a été anobli et pour haut fourneau, écrivez désormais hf. Dans le monde entier, hf équivaut à high frequency.

Et maintenant les perles de canards. Les nôtres puis les leurs, bien sûr
« Dans beaucoup de corporation, la solidarité entre générations n’existe pas. » Un autre grand journal (x) du 7.10.2011, interview d’Albert Dradnov. «Unanimes à souligner l’intérêt de ce genre de rencontres dont ils furent sevrés de par le passé, beaucoup d’orateurs ont plaidé pour une intensification des échanges, allant jusqu’à demander quhttp://bo-prod.xxxxxx.com/e des séances de travail soit organisées avec chaque association. » Le même journal (online) du 8.10.2011, relatant la rencontre entre M. le wali de Mostaganem et la société civile. « C'est par cette déclaration, pas des moindres, que Abdelmadjid Chikhi a commencé à nous explique le pourquoi de la tenue de ce genre de séminaire parrainé par le Centre des archives nationales. » Un autre journal Algérien (Y) du 12.10.2011. Rrrrr. « Abdellah Kriou s’est retiré du milieu artistique depuis pas loin d’une dizaine d’années à cause d’une méchante maladie. » Un journal Oranais (Z) du 27.10.2011. Mort de rire. « La concurrence reste de mise, en attendant de «révolutionner» l'équipe, comme l'avit promis le technicien bosniaque. » Le même titre du 08.11.2011. Avis, avit, à vie, à vis, où est la différence. « Cette élite cérébrale qui hantent plus les plateaux de télévision que les amphis, est instrumentalisée par les lobbys pour ôter toute résistance aux quelques remparts dressés sur le chemin de l'asservissement au cartel pétro industriel. » Un autre canard Français, octobre 2010. « 75% des répondants sont orphelins de père, 37% de mère et un peu plus de 10% des deux parents. » Le figaro du 7.10.2011 à propos d’un sondage sur des orphelins français. Total : 122%. « Cette attaque menée par des intégristes intervient au lendemain de l'invasion par des hommes armés de la faculté de lettre de Sousse, après le refus d'inscription d'une étudiante en niqab. » Le Monde du 9.10.2011. Quand lettres perd une lettre. « Le chef des renseignements de Kadhafi, Abdullah el-Senoussi, se serait réfugié dans la région de Kidal, au Mali, dans la nuit de mercredi à jeudi, après avoir traversé le désert du nigérien… » Le Nouvel Observateur, 27.10.2011. Je le connais ce nigérien. « C’est la quatrième femme à accuser le candidat américain Herman Cain d’harcèlement sexuel. » La revue française Elle, 8.11.2011. De hhhharcèlement qu’on dit. « Puis, peu avant la récréation, elle s'est placée sous le préau et s'aspergée d'essence très calmement avant d'y mettre le feu et d'avancer dans la cour sous les yeux des élèves, terrifiés, dont certains lui sont venus en aide. » Afp, 14.10.2011. Quand s’asperger perd est, ait, ea. Un bonnet d’âne et un zéro pointé ont été décernés au ministre français de l’éducation nationale, M. Luc Chatel, en 2009 pour une note qu’il a diffusée sans la faire relire : « La réforme de l'enseignement primaire, qui est entré en application à la rentrée 2008 s'appuie sur des horaires et des programmes ». « En 2009, se sont 214 289 qui ont suivi 38938 stages. » Et enfin : « Ces formations concerneront prioritairement les enseignants qui exercent pour la première fois en école maternelles. »

C’est la fête !!
C’est la fête !! Le 1000ème numéro, mine de rien. Et les meilleures perles sont chez nous en Algérie. Chez nos jeunes en particulier. Et je note : bonne année versaire. Hispoir. Carkasse et chargar pour carcasse et charger. Et puis à Hillil dans la wilaya de Relizane, on lit chattement pour tuyau d’échappement. Je termine avec Réflexion et son fameux : « Devant le barreau l’accusé reconnaît les faits qui lui sont reprochés, pendant que l’accusé nie les faits ». Et avant cela : « et juste à la sortie de la victime, il lui assomme un coup de coteau à la poitrine puis un autre au ventre le laissant dans une mare de sang pour prendre la fuite. » Et le mort prit la fuite.

Riad
Samedi 19 Novembre 2011 - 23:13
Lu 660 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+