REFLEXION

Recrutement prochain de 500 jeunes locaux à la zone industrielle d’Arzew

Environ 500 jeunes techniciens supérieurs en hydrocarbures seront recrutés prochainement au niveau de la zone pétrochimique d’Arzew (Oran), a annoncé jeudi, le vice-président de l’activité Aval du groupe Sonatrach, M. Abdelkader Benchouia.



Recrutement prochain de 500 jeunes locaux à la zone industrielle d’Arzew
Ces jeunes, résidant dans des zones proches de cette zone industrielle, à l’instar des communes de Bethioua, Aïn El Bia, Arzew, Gdyel et Mers El Hadjadj bénéficient de postes d’emploi au niveau des complexes du groupe Sonatrach d’Arzew, dans le cadre d’un plan d’emploi du groupe pétrolier algérien, a ajouté le même responsable. "Sur 800 candidats des zones précitées ayant passé un test, ces jeunes ont été sélectionnés pour être embauchés dans les complexes du groupe Sonatrach d’Arzew", a souligné M. Benchouia, lors d’une rencontre au siège de la wilaya, consacrée à l’examen et au débat des mécanismes d’emploi au niveau de la zone pétrochimique d’Arzew. Ces jeunes seront recrutés selon les dispositions en vigueur, notamment des mesures adoptées au niveau de l’Agence nationale de l’emploi, a-t-il dit. Les entreprises pétrolières dans la région, tels que le groupe Sonatrach et les sociétés étrangères exerçant dans le cadre du partenariat présentent des offres ambitieuses en matière d’emploi à l’avenir, notamment le projet "GLN3", les usines de production d’ammoniac et d’urée et autres, a estimé M. Benchouia. Pour sa part, le wali d’Oran, M. Abdelmalek Boudiaf, s’est engagé à introduire de nouvelles spécialités liées aux métiers d’hydrocarbures au niveau des centres de Formation professionnelle de Bethioua et d’Arzew qui se départagent l’une des plus grandes zones pétrochimiques du pays, "en vue de faire accéder les jeunes de la région à des postes d’emploi". Cette rencontre, à laquelle ont assisté des représentants d’entreprises, de complexes pétroliers d’Arzew, a permis de débattre de plusieurs questions de développement de l’emploi et de l’activation du rôle des instances de soutien à cette opération. Les communes de Bethioua, d’Arzew et d’Aïn El Bia ont connu dernièrement des mouvements de protestation de jeunes ayant demandé de l’emploi dans la zone pétrochimique et leur insertion après la fin de leurs contrats liés à la phase de réalisation des nouveaux complexes pétroliers.

Medjadji H
Dimanche 31 Mars 2013 - 10:53
Lu 937 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+