REFLEXION

Reconnaissance gazéifiée ?



Il ne manquait plus que ce la, Alimentant en gaz Israël et la c’est Jordanie, un gazoduc a explosé en territoire égyptien. C’est le second sabotage en moins de trois mois. Le premier ayant eu lieu au cours de la révolution du Nil. Qui sont les auteurs ? Ils ne sont toujours pas connus. Pas plus que ceux qui avaient tiré des missiles dans le désert du Sinaï quand le clan Moubarek était encore au pouvoir. D’ici à ce que l’approvisionnement reprenne, le gouvernement Netanyahou va devoir s’adapter à autre chose que la quiétude que lui fournissait l’ancien régime du Caire. Pis encore, les anciens amis israéliens de l’oncle Hosni dont les fils ont vu leur garde à vue prolongée à nouveau d’une quinzaine de jours, redécouvrent le vrai visage de l’Egypte d’avant la signature de l’accord de paix parce qu’ils ont à présent le droit un de s’exprimer librement sans avoir dans le dos un agent des Moukhabarate que, 54% des Egyptiens sont pour l’annulation pure et dure de traité de paix israélo –égyptien. Inimaginable, au temps de Hosni Moubarek qui aurait dû au moins faire profiter son peuple des retombées financières de ce même accord. C’était oublier ses enfants et les hommes forts de son parti. Tous convertis dans le libre investissement maintenant que plus de la moitié des 58 millions d’Egyptiens se sont prononcés contre le traité de paix avec l’Etat hébreu celui-ci peut compter sur le prochain gouvernement du Caïro post transition pour préserver l’essentiel des vieux acquis ? Le ton donné par le conseil suprême de l’armée n’est pas de nature à apaiser les craintes des israéliens qui font confiance en leurs allié occidentaux afin que cela pressent sur le futur gouvernement égyptien pour qu’ils ne fasse pas de preuve de radicalité envers le voisin israélien .Les hauts responsables du bloc occidental ne s’étaient pas rendu au Caire l’un après l’autre juste pour dire merci et chapeau bas aux enfants de la révolution et si le futur exécutif égyptien(gouvernement de coalition nationale ) venait à reconnaître l’Etat de Palestine sans aller jusqu’à tourner le dos à son « partenaire israélien ? Même dans ce cas de figure, une Nekba à l’israélienne sera inévitable. En début de ce mois Benyamin Netanyahou va devoir faire preuve d’ingéniosité devant les membres du congrès US pour justement éviter que l’Etat palestinien ne soit reconnu à la prochaine session annuelle de nations unies. En attendant le rendez-vous de septembre l’ambassadeur d’Israël à Washington a affirmé que les Etats-Unis travaillent auprès de ses alliées pour que cette éventualité n’ait aucune chance d’aboutir aussi auprès de l’Egypte dont les autorités sont en train de se rapprocher de la république islamique d’Iran l’ennemi numéro un de l’Occident ? L’essentiel étant de préserver les intérêts sans perdre de vue la pérennité du colonialiste Etat hébreu.

N Bentifour
Vendredi 6 Mai 2011 - 10:41
Lu 251 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+