REFLEXION

Ras-le-bol des magistrats de la Cour des comptes



Il est rare que la Cour des comptes fasse parler d’elle en Algérie où son rôle est limité à produire un rapport annuel sur les sous et les dessous de la République. Mis à part quelques poussées d’adrénaline de ses employés sur leurs conditions de travail, on n’entend presque pas de nouvelles de cette institution éminemment politique dans une démocratie. Et pour cause, c’est à elle qu’échoit le privilège d’éplucher les comptes des institutions publiques et d’en vérifier la rationalité. Mais la patience a des limites pour les magistrats de la Cour des comptes puisque leur syndicat a rendu public, avant-hier,  un communiqué au vitriol dans lequel il décrit une situation grave et intenable que vit l’institution sous la conduite de son président. Dans son communiqué, le syndicat dirigé par Zineddine Harrach, s’en prend au patron de la Cour des comptes qui aurait fermé la porte du dialogue. 

Réflexion
Samedi 2 Mars 2013 - 08:53
Lu 187 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+