REFLEXION

Ramadhan et mercuriale



Chauds seront les prix qui vont flamber nos bourses et qui vont nous accompagner de commerce en commerce dans tous les prochains jours du mois sacré ,dont la « chamia »qui se cédait à 10 dinars , vient d’annoncer la couleur en s’offrant une majoration de 5 dinars par pièce ,suive par le poulet qui se prend pour de la dinde en se vendant déjà à 400 dinars ,et su citron qui se croit déjà un fruit exotique, se vend sous le comptoir à 30 dinars l’unité. … !
Chauds seront également les jours où la température interdira au mercure de descendre au plus bas de l’échelle, où la gorgée d’eau sera le rêve commun de tant de jeuneurs et où le bol de « h’rira » sera encore un rêve pour tant d’autres gens dont le carême débute plutôt le premier de mois de Janvier et ne se clôture point, et qui semblent faire le carême pendant toute une vie…. !
Chauds seront aussi, ces rapports sociaux où le moindre mot de plus sera le mal venu et risquera fort d’être mal interprété et sera probablement à l’origine de bagarres que seul l’Adhan de la rupture du jeun pourra rompre et dont les uns iront en prison pour le délit de coups et blessures volontaires et les autres à l’hôpital, pour recevoir des soins et des points de sutures …. !
Chaudes seront ces soirées au bord de l’eau au sein de ces cabarets qui ramasseront d’autres fortunes et qui s’en ficheront éperdument du Ramadhan et que seul le gain énorme intéresse, et où le thé, faute de mieux, coulera à flots et la danse du ventre sera à l’honneur sous l’air des tous derniers tubes de rai et où tout sera presque permis en attendant l’heure du « souhour »
Chaudes seront encore les derniers jours de ce sacré mois, où d’autres dépenses énormes seront engagées avec l’achat des « vêtements de la fête «qui vident les portes feuilles et les billets mis de coté pour « l’imprévu et la nécessité », des effets vestimentaires dont le pantalon vient d’être taxé à 1000 dinars , la chemise à 800 dinars et les baskets à 2000 dinars….. !
Froide sera uniquement et surement la réponse d’un pouvoir qui part en vacances et ne saura jamais réguler quoi que soit malgré les promesses d’inonder le marché en produits de large consommation et de mettre fin à l’anarchie d’un marché totalement mis sous les commandes de barons qui font la pluie et le beau temps depuis de belles lurettes….Et bon Ramadhan à tous, avec ou sans citron … !

L. AMMAR
Dimanche 1 Août 2010 - 11:18
Lu 338 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+