REFLEXION

RUPTURE DU VACCIN PEDIATRIQUE : Le vaccin contre l’hépatite ; le disparu sans nouvelles ... !



RUPTURE DU VACCIN PEDIATRIQUE : Le vaccin contre l’hépatite ; le disparu  sans nouvelles ... !
Finalement, la pénurie du vaccin pédiatrique contre l’hépatite perdure depuis des mois et expose les nourrissons, aux risques des maladies infectieuses, dont la redoutable « jaunisse » qui ne pardonne pas et aggrave la mortalité infantile d’année en année. Selon le professeur KHIATI, éminent spécialiste en santé publique, quelques 700 milles nourrissons demeurent menacés par le mal cité sans ce vaccin qui a disparu du calendrier vaccinal, juste après quelques mois de sa mise en application … ! A Mostaganem comme ailleurs, les salles de la P.M.I (Protection Maternelle Infantile) ont fini par se lasser d’attendre sa venue annoncée depuis plusieurs jours, les sages femmes et les accoucheuses se sont également fatiguées de mentir aux parents de revenir de semaine en semaine, sans qu’elles puisent leur fixer une bonne et définitive date pour la vaccination. En face de cette pénurie en ce vaccin, certains parents se sont orientés vers les cliniques privées à la recherche de ce rare vaccin pédiatrique où il parait que certaines cliniques, alléchées surtout par le profit et le gain commercial ,ont fini par l’importer et l’administrer aux enfants qui en ont besoin, contre de très fortes sommes d’argent (à titre d’information, l’unique dose mensuelle revient à 2000 dinars),un père rencontré au sein de l’une des P.M.I de la ville, est venu chercher juste l’adresse de l’une des cliniques qui vaccinent et pense que la santé de ses deux gosses sans vaccin, depuis un mois, vaut tout l’argent qu’il gagne, alors, qu’une autre vieille supplie l’infirmière de lui vacciner son petit fils orphelin de père…. ! Selon les explications fournies par l’un des cadres de la santé publique, les causes de cette totale perturbation de la vaccination infantile remonte et reste due en majeure partie au feuilleton de la grippe porcine qui a totalement bouleversé les importations en matière de vaccins, et a provoqué un remue ménage sans précédent au sein de l’institut « PASTEUR » ,unique laboratoire chargé de l’importation des vaccins, et qui a vu le limogeage de quelques membres de sa direction. Cet état de faits désobligeants, est à l’origine de ces néfastes conséquences, qui ont provoqué une remise en cause des actes vaccinaux et exposent nos enfants aux pires infections, qu’est cette hépatite virale, qui a failli être vaincu par l’administration du nouveau vaccin qui vient de disparaitre sans fournir la moindre nouvelle de son retour…. !

L.Ammar
Jeudi 22 Avril 2010 - 00:01
Lu 468 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+