REFLEXION

RUE OUIS MOHAMMED (EX-SAINT-ANTOINE) : Plusieurs familles souffrent des caves submergées d’eau usées



15 familles vivant à 32 rue  Ouis Mohammed  (ex-Saint-Antoine) lancent un appel aux autorités concernées de les reloger dès que possible et les débarrasser du cauchemar de longue date, en particulier après l’aggravation de leurs conditions de vie dans un immeuble vétuste et précaire qui date de l'ère coloniale, et qu’à chaque fois, une partie de sa construction s’affaisse. Et ce qui a augmenté la gravité de la situation, ce sont  les sous-sols inondés par les eaux usées, où ils ont atteint un niveau d'eau de cinq mètres, ce qui les avaient transformés au fil du temps en un foyer d’élevage pour les insectes nuisibles et la propagation des corps de rats et de chats, ce qui menace directement le bâtiment et ses habitants qui sont fatigués des nombreuses lettres qu’ils ont adressées aux différents services concernés, mais en vain, et même les agents de recensement ont été incapables de poursuivre leur tâche d'inventaire, en raison des mauvaises odeurs  qu’ils ne pouvaient supporter se dégageant de partout, les obligeant de se retirer dans la panique de l'horreur de ce qu'ils avaient vu, selon les témoignages des habitants, où le représentant des habitants, avait précisé que le sous-sol en question, était autrefois un ring de boxe, mais après des années d'activité, les membres de l’association ont fui l'enfer des odeurs nauséabondes pour être fermé de façon permanente, où avait surgi ensuite les souffrances des habitants et même des commerçants, propriétaires de magasins qui ne peuvent  se permettre de rester à l’intérieur de leurs magasins à cause des mauvaises odeurs, qui les ont envahis, poussant à la fuite des clients, ce qui était à l’origine de leur faillite. Les habitants ont demandé par le biais d'une pétition écrite à ceux qui sont en charge des opérations de relogement, de leur donner une chance pour une nouvelle vie dans la dignité parce que leurs enfants sont devenus les otages de maladies de la peau et des voies respiratoires à cause des  odeurs nauséabondes et  de l'humidité élevée.

Touffik
Mardi 17 Novembre 2015 - 17:11
Lu 104 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+