REFLEXION

REVELATIONS SUR L’AFFAIRE DE DETOURNEMENT A ARCELORMITTAL : 7 milliards de dollars pour un achat fictif de déchets ferreux



REVELATIONS SUR L’AFFAIRE DE DETOURNEMENT A ARCELORMITTAL : 7 milliards de dollars pour un achat fictif de déchets ferreux
Le tribunal pénal de Annaba traitera aujourd'hui l'affaire du milliardaire Hassan Fellah, inculpé de détournement de deniers publics à ArcelorMittal. Une affaire, rappelons-le, qui a défrayé la chronique dans la ville de Annaba l'année dernière. Hassan Fellah comparaîtra également pour complicité avec l'homme d'affaires israélo-français poursuivi pour corruption et fuite de capitaux à l'étranger. Plusieurs personnes sont concernées par ce procès lié au trafic de déchets ferreux et non ferreux. Menée par le service central de la police judiciaire de la 5e Région militaire (spécialisé dans la lutte contre la corruption et les atteintes à l'économie nationale), l'enquête a révélé que le mis en cause a détourné la somme de 1,1 million de dollars, représentant 70 millions de DA, auprès de l'entreprise Mittal dans laquelle l'Etat algérien détient 30% des actions. Fellah est poursuivi pour plusieurs chefs d'inculpation, entre autres, falsification de documents, usurpation d'identité, corruption, non-conformité au paiement des impôts… Le mis en cause utilisait des factures fictives provenant de six fournisseurs dont certains décédés, eux-mêmes redevables de sommes importantes à l'administration fiscale, ce qui lui a permis de détourner, entre 2005 et 2008, un total de 489 milliards de centimes après qu'il eut bénéficié d'une exonération de la TVA, d'un montant de 83 milliards de centimes. Le rapport d'expertise relève que le mis en cause est redevable de 5,85 milliards de dinars à l'administration des impôts, après que les services des impôts de la localité d'El Tarf aient relevé que le mis en cause fournissait de fausses factures provenant de ses associés, des importateurs qui étaient accusés de fuites fiscales. Par ailleurs, le mis en cause agissait avec la complicité d'employés de l'inspection des impôts qui l'ont aidé à conclure des marchés douteux dans le but de détourner les deniers de la société ArcelorMittal, au détriment de laquelle le prévenu a détourné 8500 tonnes de déchets ferreux. A priori, l'enquête a révélé que le mis en cause procédait par la ruse pour appâter ses associés en inventant tout un stratagème pour les escroquer. L'homme se présentait comme étant un proche du président de la République en bradant une photo falsifiée qui le montrait en sa compagnie. L'enquête de la police judiciaire a révélé en outre que le mis en cause entretient des relations étroites avec un homme d'affaires franco-israélien qui active dans le même domaine, à savoir le commerce de déchets ferreux. Depuis son arrestation, Hassan Fellah est en détention provisoire à la prison de Bouzaâroura, dans la commune d'El Bouni, et ce, en compagnie de quelques hauts cadres de la société ArcelorMittal inculpés dans cette affaire qui a secoué le complexe sidérurgique d'El Hadjar.

Raffik
Lundi 3 Mai 2010 - 16:18
Lu 329 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+