REFLEXION

REVELATIONS FRACASSANTES D'UN TERRORISTE MINEUR : Une femme égorgée et violée par des sanguinaires

Les terroristes armés jusqu’aux dents ont commencé par arrêter tous les automobilistes et ont commencé par ouvrir le feu en leur direction. Pire, les terroristes ont incendié ces voitures, avec les malheureux à l’intérieur, après les avoir délesté de leurs bijoux, de leur argent et de tous ce qu’ils possédaient



REVELATIONS FRACASSANTES D'UN TERRORISTE MINEUR : Une femme égorgée et violée par des sanguinaires
La genèse de cette histoire remonte au 7 avril 2005, suite à un appel téléphonique d’un citoyen à la brigade de gendarmerie nationale de la commune de Larbaa sur la présence d’un faux barrage routier dressé par des terroristes au niveau de la route nationale n° 8 plus exactement au lieu dit El Mouilha ». Après le déplacement des gendarmes sur le lieu en question, ils ont trouvé plusieurs véhicules incendiés par des terroristes, ainsi que des corps d’innocents complètement brulés voire carbonisés. D’autres victimes qui ont pu échapper à la mort ont été sauvagement agressées et gravement blessées. Selon les déclarations des survivants, les terroristes leur ont dressé un faux barrage en se déguisant en tenue militaire ce qui, leur a mis en totale confiance. Les terroristes armés jusqu’aux dents ont commencé par arrêter tous les automobilistes qui se trouvaient sur ce chemin, ils ont commencé par ouvrir pèle mêle le feu en leur direction, ne pouvant fuir à leurs bourreaux, et emprisonnés à l’intérieur de leurs véhicules, ces derniers subissaient les pires atrocités. Pire, les terroristes ont incendié ces voitures, avec les malheureux à l’intérieur, après avoir été délesté de leurs bijoux, de leur argent et de tous ce qu’ils possédaient. Non rassasiés de leur barbarie, les terroristes s’attaquent aux femmes pour les violer. Selon le témoignage poignant du jeune terroriste, l’une des femmes a été violée morte, égorgée par les sanguinaires.
Le procureur de la République, près le tribunal de Larbaa, a demandé l’ouverture d’une enquête contre x pour plusieurs griefs, à savoir constitution de bande de malfaiteurs armés, homicide volontaire avec préméditation, tentative d’homicide volontaire, vol qualifié, port d’armes prohibées, enlèvement et séquestration, port illégal de tenue militaire, viol et incendie volontaire de véhicules dont se trouvaient à bord des personnes. Après d’intenses investigations entreprises avec sagacité et minutie, les services de sécurité sont arrivés à identifier le principal auteur du sinistre massacre en l’occurrence le dénommé B.Youcef . Ce dernier lui a suffit le peu de temps pour qu’il soit appréhendé en date du 14 octobre 2008 et reconnaitre tout ses crimes lors de son audition. Selon ses propos, ce terroriste a assisté dans une première opération terroriste survenue à Larbaa, lors d’un faux barrage routier dressé sur la route reliant Larbaa à Tablat qui s’est soldée par le massacre de 15 personnes hommes et femmes. Le mis en cause pour échapper à ses crimes a tenté de rejeter la responsabilité de ce massacre avant de se rétracter et confesser sur tous ses crimes. Dans ses déclarations, ce dernier a affirmé que le terroriste « Abou Amara » a étranglé la jeune femme qui était accompagnée de son époux, pour ensuite la violer chacun à son tour. Cet acte immonde, répugnant que nul commun des mortels ne peut qualifier comme un sacrilège, avait été commis par Abou Dahdah, Yacine Abou Amara, et un certain Youcef.

. .
Dimanche 11 Avril 2010 - 10:46
Lu 1860 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+