REFLEXION

REUNION DE L'OPEP A ALGER : Le gel de la production augmenterait les prix à 60 dollars/baril



Un éventuel accord sur le gel de la production de pétrole, lors de la réunion informelle de l'OPEP, prévue fin septembre à Alger en marge du 15ème forum de l'Energie, ferait augmenter les prix du baril à 60 dollars à partir de 2017, a prédit lundi l'expert en énergie Abdelmadjid Attar. Qualifiant la réunion d'Alger "d'extrêmement importante", M. Attar, ancien PDG de Sonatrach et actuel vice-président de l'Association algérienne de l'industrie du gaz, a estimé que "tous les signaux sont positifs pour le moment" quant à un éventuel accord sur le gel de la production pétrolière des pays de l'Opep. "Les pays de l'Opep ont intérêt à geler leur production actuelle et il faudrait que tout le monde respecte ce gel sur le terrain", a-t-il préconisé sur les ondes de la Radio nationale. "Il faut même réduire la production, car ce qu'on perdra en quantité on le gagnera en prix, c'est la dernière chance pour stabiliser les prix et les faire augmenter à 60 dollars en 2017", a-t-il soutenu. Mais si les producteurs ne parviennent pas à un tel accord (le gel), les prix "ne vont pas dépasser 45 dollars/baril en moyenne et c'est ce qui correspond au prix d'équilibre par rapport aux capacités de consommation mondiale actuellement," a-t-il affirmé en estimant qu'un prix de baril au-dessus de 100 dollars est par contre à "oublier complètement". L'expert reconnaît cependant qu'un accord sur le gel de la production de l'Opep ou encore sur une réduction de la production se trouvera confronté aux besoins pressants de certains pays, notamment l'Irak, d'augmenter leurs productions. D'autre part, le niveau de production de l'Opep et même des pays horsOpep, influe certes sur les prix, mais demeure un seul facteur parmi beaucoup d'autres, souligne M. Attar. Aujourd'hui, "ce n'est pas uniquement l'Opep qui va faire baisser ou augmenter les prix ! L’Organisation détient 80% des réserves mondiales de pétrole mais ne représente que 35% de la production mondiale... des pays comme la Russie et les USA (non Opep) produisent ensemble deux fois plus que l'Arabie Saoudite", a-t-il fait remarquer. "Une simple grève au Nigeria peut augmenter le baril de 2 ou trois dollars, un début de conflit politique au Moyen Orient peut créer une crise", soutient-il pour montrer l'impact important des conflits politiques sur les prix du baril.    

Nadine
Lundi 5 Septembre 2016 - 18:29
Lu 172 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+