REFLEXION

RETOUR ENERGIQUE DE L’ETAT A RELIZANE :Rues et trottoirs libérés des commerçants informels



Après plusieurs années de souffrance endurés par les citoyens relizanais où les quartiers, rues et trottoirs ont été squattés par les commerçants informels qui ont réellement possédés la ville, chose qui a trop perturbé la quiétude de la population et rendu la circulation difficile voire quasiment impossible en voitures ou mobylettes et des fois même à pieds, exposant ainsi les gens à des risques majeurs. En effet, les services de sécurité ont été à la hauteur de cette action qui a suscité la satisfaction de tout le monde. Désormais le souk dit « marché noir » de Graba, le marché couvert, le chemin limitrophe à la station  terminus des bus urbains ont été totalement évacués de ces marchands ambulants qui ne sont autres que des faux chômeurs dont la majorité sont  des gens qui travaillent comme veilleur de nuit ou ceux qui ont des heures de travail aménagées, d’autres , sont des travailleurs qui ont bénéficié d’une indemnisation de compression du personnel c'est-à-dire qui ont choisit le départ volontaire moyennant une réparation qui peut arriver même à 100 millions de centimes et il ya aussi les retraités, les gens qui ont fuit leur terres et aussi ceux qui empochent l’indemnité attribuée dans le cadre des dispositifs d’emploi des jeunes comme le filet social sans aucun effort. Quant aux vrais chômeurs dans le besoin, leur nombre est limité. L’Etat leur a proposé, donc,  des endroits qui ne portent nullement préjudice aux autres mais il semble que beaucoup d’entre eux veulent imposer leur volonté par tous les moyens y compris la menace. En tout état de cause Relizane a retrouvé son visage d’antan où les gens circulent aujourd’hui librement.  Les citoyens qui ont marqué leur remerciements à l’égard des services de police, espèrent et aspirent à une action similaire pour la libération des trottoirs, car il existe toujours des commerçants qui exposent leurs produits sur les trottoirs comme   cela se fait  en plein chef lieu de wilaya où ce commerçant qui n’a  rien trouver de mieux que d’installer  ses mannequins non seulement sur le trottoir  mais il s’est accaparé même de la chaussée devant son magasin au vu et au su de tout le monde et les engins éprouvent d’énormes difficultés pour passer. Qui dit mieux ?                                      

Ahmed.B
Samedi 22 Septembre 2012 - 23:00
Lu 267 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+