REFLEXION

RETARD DANS LA DISTRIBUTION DES SEMENCES : Les fellahs de Tissemsilt se retrouvent dans l’expectative

Depuis quelque temps, la tension est plus perceptible chez les agriculteurs de la wilaya de Tissemsilt par rapport aux jours précédents. La cause est selon eux les conditions incommodantes dans lesquelles ils se sont retrouvés concernant l’octroi des semences pour s’engager dans la saison agricole.



Officiellement, il est dit que la coopérative des céréales et des légumes secs  (CCLS) de Mahdia (Tiaret) a mis à la disposition des fellahs de la wilaya de Tissemsilt 110.000 quintaux de semences et plus de 24.000 quintaux d'engrais dans des points d'approvisionnement qui ont été mis à la disposition des céréaliculteurs de la région, cependant, à constater la cadence par laquelle avance cette opération de distribution de semence et les quantités très dérisoires qu’on distribue quotidiennement, ces fellahs se retrouvent désormais dans l’expectative car ces mesures vont retarder encore plus le démarrage de l’opération de l’ensemence et priver beaucoup d’entre eux de s’engager à temps dans cette opération pourtant les responsables ont déjà tablé sur pas moins de 79000 hectares qui seront emblavés et ensemencés cette saison dans la wilaya de Tissemsilt, dont 54. 695 hectares qui seront consacrés à la semence de blé dur et 5907 ha pour le blé tendre alors que 17. 014 hectares pour l'orge et 1 384 hectares pour l'avoine. Ces mêmes fellahs précisent et déclarent que les responsables de la banque BADR concernée par la mise en exécution du crédit R’fig dont le siège est à Tiaret accusent énormément de retard dans cette opération qui concerne une partie de ces agriculteurs quant à l’autre partie qui est relativement majoritaire, le recours à l’achat des semences au marché noir à des coûts qui vont jusqu’à 4500 DA le quintal leur est désormais obligé du moment, ajoutent-ils, que la quantité distribuée quotidiennement ne peut dépasser les 300 quintaux/jour et c’est très dérisoire, cette quantité ne pourra satisfaire que les besoins de cinq ou six fellahs au maximum ce qui a créé depuis quelques jours de grandes files d’attente devant la CCLS. De l’autre côté, une source proche de cette dernière nous a affirmé que le manque d’ouvriers en nombre suffisant pour le traitement de la semence a négativement influé sur les quantité traitées quotidiennement et destinées à être distribuées aux fellahs pourtant une antenne CCLS propre à la wilaya de Tissemsilt a été bel et bien créée dans un passé récent avec un conseil d’administration et un président élu mais qui reste malheureusement inactive pour des raisons qui restent encore obscures. Le mécontentement des fellahs n’a épargné personne y compris les responsables de l’union locale des fellahs. En tous les cas et devant cette situation fâcheuse, nos fellahs n’étaient pas heureux d’être traités de la sorte, ils lancent un appel pressant à l’adresse des décideurs afin d’intervenir et leur éviter une saison agricole sans perspectives et peut-être sans engagement.

A. Ould El Hadri
Vendredi 20 Novembre 2015 - 16:32
Lu 65 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+