REFLEXION

RESSOURCES EN EAU : Réalisation d’un programme d’AEP pour renforcer l’alimentation en eau potable

Sous le suivi particulier du Wali, la direction des ressources en eau de Mostaganem est en passe de clôturer le programme de réalisation, d’extension et de rénovation des réseaux d’alimentation en eau potable de Mostaganem qui aurait coûté la bagatelle financière de 150 milliards de centimes pour mettre fin au déficit dont souffrent certaines zones de la région de Mostaganem.



Avec une population estimée à 80 000 habitants, la capitale du Dahra, se caractérise par un climat semi-aride à hiver tempéré où la pluie est irrégulière avec une moyenne de 350 mm/an. On sait que les basses plaines de l'Ouest concentrent près de la moitié de la population. Mostaganem avec ses 32 communes et que l’alimentation en eau potable des habitants bénéficie de toute l’attention des hautes instances. C’est dans ce cadre par ailleurs, un programme d'urgence a été initié par les pouvoirs publics et expressément suivi par Mr Temmar Abdelwahid. En effet, la direction de l'hydraulique vient de réaliser un Programme consistant qui aurait coûté une enveloppe de quelque 150 milliards de centimes pour la réalisation de 3 projets.

Construction d’un réservoir de 20.000 m3 à H’ssaïnia
C’est un ouvrage de génie civil avec clôture avec équipement hydraulique et électromécanique de station de pompage d‘une capacité de 25.000 m3/jour. Il vient à titre de renforcement du réseau AEP de la zone Ouest de la wilaya de Mostaganem, alimenté principalement, à partir du système de dessalement et MAO, Il alimentera ainsi les Daïras de Hassi-Mamèche et celle d’Aïn-Noussy. Une première alimentation en AEP a été mise en service, déjà au cours de ce mois de Ramadan pour toucher 25 Douars sur les 35 concernés tandis que les 10 Douars restants, les travaux de leur raccordement sont en cours d’achèvement et seront sûrement terminés, en tous cas, avant la fin de l’année en cours. A noter que ce serait ainsi une couverture totale des besoins en AEP (Alimentation en eau potable) d’une population de 124.819 habitants et aurait coûté 551 Mds de Cts. La réalisation d’un projet de cette envergure qui tient compte de la demande d’une région en pleine croissance socio-économique est un défi relevé sur lequel le wali de la wilaya à beaucoup misé et c’est un ouvrage pratiquement unique, au niveau national, par ces temps de disette financière. Il sera inauguré par le chef de l’exécutif, probablement en début de la semaine prochaine.

Extension des réseaux d’AEP de la zone du Dahra et de la zone éparse
C’est un programme complémentaire de 2015 qui vise l’extension des systèmes existants au niveau de 25 localités des Communes de Sidi-Ali, Touahria, O/Boughalem, et Sidi- Lakhdar. Ce sont ainsi, 13.180 habitants qui vont bénéficier de ce raccordement au réseau dès la fin de ce mois en cours dont les travaux auraient coûté les 50 Milliards de Cts. A noter que, seul le projet du chef lieu de Touahria est déjà mis en service et ce, depuis, une semaine. Toujours dans la même zone géographique Est de Mostaganem, s’est greffée l’extension du réseau d’AEP par la réalisation de travaux de fourniture et pose de canalisation de divers diamètres en PEHD, sur 13.950 Mètres-linéaires concernant quelques 400 branchements particuliers. Les travaux en question (lot n°15) grevés d’un délai de réalisation de 4 mois et 19 jours ont démarré le 21 mars 2016 et concernent l’AEP des Douars Z’Maïche et Bouchria où vivent quelques 3600 habitants en zone éparse de la commune de Sidi-Lakhdar.

Réalisation de nouveaux systèmes d’AEP dans certaines localités dépourvues et zones éparses
C’est un programme neuf inscrit au titre de l’année 2016 qui consiste en la réalisation d’un réseau d’AEP en 17 lots, sur 110.837 mètres-linéaires, de 3 réservoirs en béton armé et de 2 stations de pompage avec ouvrage en génie civil, plus équipements hydraulique et  électromécanique. Ce sont ainsi, 10 localités des 5 communes ; Bouguirat, Hassi-Mamèche, Sidi-Ali, Mesra, et Aïn-Tèdelès qui concernent un total de 10.950 habitants. Ce programme en question est en voie de lancement puisque l’ordre de service (ODS) de commencer les travaux prend effet à partir du mois de juillet prochain .avec une date prévisionnelle d’achèvement des travaux qui se situerait vers le mois de septembre 2017. Dès que tous les travaux sont terminés et livrés à l’Agence de l’Eau de la Wilaya c’est pratiquement une couverture totale des besoins aux habitants en eau potable et dont Mostaganem peut en être fière. L’investissement colossal aurait coûté à l’Etat pas moins de 150 milliards de centimes.et serait suivi par la mise en application d’une politique d’orientation en « service public » ce qui signifierait que chaque habitant serait un consommateur individuel d’eau, en tant qu’abonné qui a son propre compteur géré par les services de l’ADE.

 

Younes
Mercredi 22 Juin 2016 - 16:09
Lu 475 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+