REFLEXION

REPORTAGE : LE SECTEUR DE LA SANTE REANIME APRES UN LONG COMA A RELIZANE : Un changement radical vers le mieux



REPORTAGE : LE  SECTEUR DE LA SANTE  REANIME APRES UN LONG COMA A RELIZANE : Un changement radical vers le mieux
La technocratie du directeur de la santé et de la population lui a permit tout au début de son installation de faire un constat général des situations qui prévalaient avant son arrivée où il a repéré les carences et lacunes et il s'est attelé avec la contribution des bonnes volontés à remédier à ces situations qui allaient conduire le secteur à une dérive irréparable. Partant de ces données, l'effort a été consenti d'abord dans la réhabilitation des centres de soins et polycliniques ainsi que la réalisation de nouvelles structures sanitaires inscrites dans le cadre du quinquennal. En effet, à la cité Berrezga qui est un quartier très populeux à Relizane, le centre de soin a été totalement rénové et aménagé par les propres deniers de la DSP et il est devenu aujourd'hui digne de recevoir les malades dans de meilleurs conditions comme le témoignent les habitants de ce vieux quartier constitué dans sa majorité des maisons de maîtres. Des salles de soins ont été aussi créés dans des localités qui étaient, jadis, dépourvues d'infrastructures sanitaires à l'exemple de Chouala et incessamment à El-Melh dans la commune de Oued-Djemaa, à Ouled Mohamed dans la commune de Relizane et à  Sidi Ameur, une localité située dans la région de Sidi M'hamed Benali. Ces salles de soins sont prises en charges en matière de bâtiment par les APC et l'équipement médical et la dotation en personnel soignant incombent à la DSP. Le premier trimestre 2011 verra la naissance de nouvelles polycliniques à Mediouna, Ouled Meziane, Berroumadia, Bendaoud, Beni-Dergoune, Satal et Kalaa, ces projets qui s'inscrivent dans le cadre du quinquennal 2005/2010 enregistrent un taux de réalisation très considérable grâce au suivi assuré par les cadres de la DSP. Parmi les autres infrastructures sanitaires en voie de construction et qui répondent réellement au besoin pressant de la population, nous constatons la réalisation de l'hôpital de Ammi Moussa de 120 lits dont les travaux ont dépassé les 45%.
Un nouveau centre de lutte contre la toxicomanie  sera inauguré prochainement, où des soins spécialisés seront dispensés aux dépendants de la drogue. 
Cet acquis va épargner à la population du sud de la wilaya les déplacements quotidiens vers Oued-Rhiou et Relizane où souvent les malades succombaient en cours de route. La région de Mendes aura aussi  son propre hôpital de 60 lits. Pour parer au phénomène de la drogue et assurer une prise en charge sérieuse de nos jeunes, un nouveau centre de lutte contre la toxicomanie sera inauguré prochainement, Cette structure qui dispensera des soins spécialisés, sera dotée de spécialistes et de personnel paramédical qualifié en la matière, nous explique le docteur Meraoui. Dans le domaine de l'équipement médical, indispensable à toutes les explorations, la DSP a œuvré inlassablement à réunir aux trois secteurs sanitaires de la wilaya à savoir, Relizane, Oued-Rhiou et Mazouna des scanners, seulement l'absence des radiologues fait défaut et il parait que dans le cadre de l'opération jumelage, des spécialistes en radiologie qui exercent au niveau des CHU seront appelés à effectuer des services dans les wilayas en déficit de radiologues. Malgré cette contrainte, le scanner est opérationnel et les interprétations sont faites par les spécialistes eux-mêmes toutes branches confondues où à titre d'exemple 1500 examens de scanner ont été effectués cette année 2010 au niveau de l'hôpital Mohamed Boudiaf de Relizane avec la contribution louable du radiologue privé le docteur Hamadi qui répond illico-presto à l'appel de ses confrères à titre gracieux nous précise notre interlocuteur. La wilaya de Relizane souffrait énormément d'un manque fragrant en spécialistes mais grâce à la bonne volonté de l'actuel DSP, armé de beaucoup d'abnégation et de savoir-faire qui  a même usé de ses relations personnels pour les faire venir. La wilaya à vu  ainsi à l'arrivée de 31 spécialistes, 18 au chef-lieu. Des logements ont été mis à leurs dispositions par l'actuel wali, Abdelkader Kadi. Ces 25  logements dont 10 à Relizane, 10 à Oued-djemaa et 05 à Yellel ont été affectés aux bénéficiaires, seulement les services concernés  enregistrent amèrement que malgré la disponibilité de logements en leurs noms, deux spécialistes en gynécologie n'ont pas encore rejoint leur travail comme décidé par le Ministère.
Dorénavant, les malades atteints de cancer, seront pris en charge  en matière de chimiothérapie et de radiothérapie. Un nouveau service d’Oncologie vient d’ouvrir ses portes à l’hôpital. 
L'hôpital Mohamed Bouadia du chef-lieu de la wilaya, qui a vu l'arrivée d'un nouveau directeur en l'occurrence M.Lebbani Megrari, un cadre animé de beaucoup de volonté et de bonne foi pour apporter son apport dans cet élan de changement du secteur vers le mieux, reçoit le plus grand nombre de malades soit de Relizane ou ceux qui sont transférés d'ailleurs,  a subi, donc,  des aménagements de fond en comble qui ont radicalement changé son visage et ont permits la création de nouveaux services comme les 04 blocs opératoires, un CTS (centre de transfusion sanguine), un service de médecine légale, un nouveau service de chirurgie et un autre de maternité ainsi que la réparation des ascenseurs qui sont devenus aujourd'hui opérationnels et de grande utilité pour les malades et dans le souci de mitiger et remédier à la souffrance des gens atteints du cancer qui se déplaçaient jusqu'à Oran pour subir de cures d'antimitotiques,  de radiothérapie ou de chimiothérapie avec tous les risques d'aplasie qui peuvent aggraver davantage leur état de santé, un service d'oncologie a été créé pour la première fois à Relizane, supervisé par deux oncologues, assistés de médecins et psychologues et pour assurer un suivi paramédical  spécialisé, la direction de l'hôpital avec le concours de la DSP a dépêché deux infirmiers à Oran pour recevoir une formation adéquate. A Zemmora, les responsables du secteur procéderont très prochainement à la mise en service des UMC. Le Docteur Meraoui a tenu à nous exprimer sa bonne volonté et sa détermination à créer pour Relizane, un service des urgences digne de ce nom, qui sera un hôpital du jour, capable de prodiguer des soins et d'effectuer toute sorte d'examens, les démarches sont entreprises dans ce sens pour l'acquisition d'une assiette. L'année 2011, poursuit le docteur Mohamed Meraoui, DSP, verra également la mise à niveau de toutes les polycliniques c'est-à-dire les rendre plus performantes et indépendantes dans la prestation de tous les actes médicaux, paramédicaux, biologie et imagerie. Cette initiative désengorgera sans aucun doute, les hôpitaux. En réponse à une question relative à l'expérience tirée de la nouvelle politique d'EPSP, notre interlocuteur, nous a assuré que les résultats sont très bénéfiques pour preuve l'EPSP de Djdiouia couvre aujourd'hui 06 daïras et 16 communes. Le secteur de la santé accuse  un déficit en matière de personnel paramédical.
 C’est pour la première fois depuis son  élévation au rang de wilaya, que Relizane vient de bénéficier d’une école paramédicale. Elle aura à prendre en charge l’ensemble des stagiaires formés à Mostaganem.
A ce sujet et suite à l'insistance du Docteur Meraoui, Relizane vient de bénéficier d'une école paramédicale propre à elle. Le choix de terrain a été fait et les travaux débuteront en 2011 contrairement aux années précédentes où il n'existait qu'une annexe dépendant de Mostaganem et qui n'assurait souvent que des recyclages. Cette nouvelle a beaucoup tranquillisé et réconforté les relizanais et particulièrement les jeunes qui aspirent à faire ce métier de technicien paramédical. La wilaya de Relizane dispose jusqu'ici de trois hôpitaux, un à Relizane, un à Oued-Rhiou et un autre à Mazouna ainsi qu'un hôpital psychiatrique à Yellel, 27 polycliniques, 10 maternités rurales, 140 salles de soins qui sont fonctionnelles sans compte les 10 en voie d'achèvement. Interrogés, les citoyens de Relizane, tout âges confondu ont bien voulu nous exprimer leur entière satisfaction de voir ce secteur réanimé  après un état de coma qui a trop duré, à charge du personnel et du citoyen de préserver ces acquis. Reste à signaler que le DSP de Relizane, discute régulièrement les problèmes du personnel, toutes catégories confondues avec leurs représentants dans le cadre du dialogue et de la concertation, chose qui a permit de dénouer la majorité des problèmes relevant de la compétence locale. Le DSP, Mr Mohamed Meraoui,  a tenu en fin de cet entretien qu’il a bien voulu nous l'accorder, à remercier vivement les autorités  de la wilaya, à leur tête Monsieur Abdelkader Kadi, Wali de Relizane pour le soutien indéfectible et l'attention qu'il accorde au secteur de la santé.

Hadj Abed Zeggaï
Samedi 18 Décembre 2010 - 10:38
Lu 790 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+