REFLEXION

REPORT DE LA 3EME SESSION DE L’APW DE MOSTAGANEM : Un climat politique et des esprits échauffés



REPORT DE LA 3EME SESSION DE L’APW DE MOSTAGANEM : Un climat politique et des esprits échauffés
L’ouverture de la 3ème session de l’assemblée populaire de wilaya qui devait installer les commissions pour l’étude de 3 dossiers, à savoir : le budget 2011, la situation des locaux commerciaux, l’électrification rurale 2010/2011 et autres dossiers relatifs au commerce informel a été reportée à une date ultérieure. Dans ce contexte, nous avons été informés que la plupart des élus ont fait le pied de grue refusant de siéger après avoir distribué un communiqué signé par 26 élus toutes tendances confondues « FLN, RND, et MSP », dont le journal Réflexion détient une copie et dans lequel ils revendiquent premièrement la restructuration du bureau exécutif, suivant le nombre de sièges octroyés, pour chaque part ; deuxièmement l’élaboration de commissions permanentes conformément au statut de la wilaya et troisièmement, la désignation des membres de l’APW en qualité de représentants dans les conseils administratifs. Mais selon le P/APW, cette 3ème session a été reportée pour trois raisons, à savoir la nouvelle installation du wali, le récent transfert du siège de l’APW et la révision du budget 2011. Selon notre interlocuteur, 28 élus ont paraphé le registre de présence, ce qui contredit le communiqué d’où l’interrogation sur un tel revirement. D’autre part et selon toujours le président de l’APW, cette situation et cet échauffement des esprits, ont pris effet suite au précédent communiqué signé par le P/APW, il y a quelques jours déclarant ainsi son repositionnement et son soutien au mouvement de redressement, appelé mouvement d’authenticité. Dans ce contexte le P/APW affirme que la Mouhafadha est derrière ce quiproquo qui a tendance à envenimer le climat politique de Mostaganem. Ce dernier précisera encore : « Au moment de l’ouverture de la 3ème session de l’APW, je me suis exprimé sur la non saisine d’un document relatif au changement des vice-présidents, confortés par des signataires à majorité RND et MSP. Prenant acte, j’ai ouvert un débat où ont assisté 28 élus sur 39, mais devant le silence complice, il y a de quoi se poser la question …. J’ai dû apporter des éclaircissements conformément au statut qui régit l’assemblée et émis les réserves suivantes où j’ai rappelé à ce propos, qu’une commission présidée par un membre de tendance RND et que j’ai installée pour revoir les structures organiques de l’APW, mais malheureusement, j’ai constaté un dérapage puisqu’ils m’ont rapporté un document qui n’a pas été discuté au préalable par l’assemblée. Le deuxième grief retenu est celui de ne pas avoir respecté la collégialité et la cohésion qui doivent être à la base de toute décision appelée à améliorer les conditions de travail et de suivi pour l’intérêt de la population de la ville de Mostaganem que nous représentons. Par ailleurs, ajouta-t-il, il y a lieu de faire remarquer que cette action a été programmée pour des desseins partisans. Dans ce contexte, dira-t-il, il y a lieu de savoir que les commissions se sont réunies et les dossiers de la session saisis et je suis dans l’attente que l’assemblée populaire de wilaya se manifeste, pour une délibération en plénière dans un cadre légal et organisationnel.

Benyahia Aek
Dimanche 21 Novembre 2010 - 22:01
Lu 781 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+