REFLEXION

REPONSE A ‘’LETTRE OUVERTE AU MONDE MUSULMAN’’ D’ABDENNOUR BIDAR : L’atomisation du monde arabe



Le professeur Bidar Abdennour ne m’est pas inconnu : Je l’ai vu des dizaines de fois sur France5 animer des débats d’une haute intensité philosophique qu’il dominait allègrement par des remarques judicieuses et des répliques cinglantes. Ce qui l’honore à mes yeux et l’élève au rang des intellectuels éminents formés de bonne heure à la dialectique et à la polémique. En gros, j’adhère sans discussion aux thèses qu’il défend avec sa vigueur coutumière et aux analyses pathologiques qui lui ont été inspirées par l’état lamentable de notre nation. Il y a là manifestement la volonté de dresser un diagnostic du vécu islamique, des erreurs des uns et des errements des autres et surtout d’expliquer rationnellement ces violences répétées que l’on constate sous nos cieux. Pour lui, aucun doute, les responsables premiers et derniers de ce chaos politico-social ne sont autres que les Musulmans eux-mêmes par leur docilité, leur indolence, leur passéisme et leur esprit moutonnier. Tout être doué de raison est tenu d’approuver littéralement les propos très cohérents de cet écrivain de renom. Praticien de l’Islamologie et de la Chranologie depuis quarante-huit ans, mon devoir fondamental sera de le mettre sérieusement en garde contre la critique dévastatrice et l’autocritique intempestive à l’égard de la société musulmane qui, à cause de ses jurisconsultes déments, continue à subir les effets pervers de dix siècles de décadence patente et avérée. Après ces dix siècles de luttes et de souffrances, une pléiade d’intellectuels a levé l’étendard de la contestation et certains d’entre eux ont payé de leur vie leur prise de position. Voici leurs noms : AFGHANI, ABDOU, RIDA, BENABI, ARSLAN, SAYIYID AMIR ALI, STAMBOULI, AROUA, BECHIR TORKI (physicien atomique), LAHBABI, KAAK, CHARFI etc. Tous sans exception ont milité pour un ordre nouveau débarrassé de la gangue du passé et tous ont buté sur l’incompréhension d’une populace inculte et la tyrannie des pouvoirs vassaux de l’Occident. Il y a bien donc une pensée digne de ce nom qui réfléchit sur les causes de la décadence et avance des solutions devant mettre un terme final à l’anarchie généralisée. Nul d’entre nous n’a le monopole de la vérité et ne peut revendiquer pour lui-même un statut de pionnier. Cette société qui a affronté bravement et résisté courageusement à la domination coloniale, dont on connait les funestes conséquences (Ignorance, Avilissement, Dépersonnalisation) et qui enfin, au sortir de cette occupation bi séculaire, se voit contrainte d’affronter (dès les années soixante) deux puissances infernales : L’AGRESSIONNISME AMÉRICAIN ET LE SIONISME INTERNATIONAL. Ce que le sionisme planifie diaboliquement, l’armée américaine le traduit dans les faits. Si nous tenons compte uniquement des désordres épouvantables programmés par les cerveaux de Tel-Aviv pour le triangle géographique (Egypte-Liban-Irak) durant la période 1960-2010 le Bilan excède largement les 4.000.000 de morts ce qui est l’équivalent des victimes de la guerre de Corée. Ajoutez à cela le projet satanique sioniste récent qui vide à atomiser le monde arabe et à le réduire à une poussière d’Etats éternellement ennemis les uns des autres, les conflits purement artificiels et infondés suscités par le sionisme entre  Musulmans et Chrétiens pour vider l’Orient de tous les adeptes du Christ et faire croire mensongèrement à l’intolérance des nôtres, la littérature islamique débile imprimée et financée par les fonds secrets du MOSSAD Israélien et vulgarisée partout parmi nos frères en religion et dont les thèmes majeurs sont la Fin du Monde, le Châtiment du Tombeau et les Miracles vrais ou faux du Prophète et qui causent dans les consciences des dégâts irrémédiables et éloignent –sans espoir de retour- le croyant de la rationalité coranique ; vous aurez ainsi tous les ingrédients de l’anarchie extrême qui règne autant dans l’Orient que l’Occident musulmans. Les motivations, les causes, les prétextes (Intégrisme, Islamisme, Extrémisme-Terrorisme) invoqués par l’Alliance Judéo-américaine ne sont au fond que de  la poudre aux yeux destinée à leurrer les niais impénitents et à leur faire admettre des vessies pour des lanternes. Pourquoi cette haine spontanée contre le nom des Arabes ? Pourquoi Israël fait-elle cette pression inimaginable sur tous les Etats occidentaux sommés autoritairement de vider leurs caisses pour assouvir les besoins de puissance des Hébreux ? Pourquoi les descendants de Moise ont-ils obligé  l’Europe et l’Amérique de placer l’UNESCO sous leur tutelle afin de gommer des annales internationales l’apport fabuleux des Arabes à la civilisation universelle ? Pourquoi toutes les banques juives du monde ont-elles reçu l’ordre du Sionisme de dépouiller les Arabes de leurs fortunes par toutes les voies possibles, légales ou illégales ? Pourquoi a- t on substitué dans tous les documents officiels le nom d’Israël à celui de la Palestine ? Pourquoi les Arabes sont-ils tant vampirisés par les médias occidentaux ? La réponse à toutes ces interrogations est unique et elle surprendra plus d’un lecteur : La cause de cette répulsion n’est à chercher ni dans l’Idéologie de Nasser, ni de Kadafi, ni Saddam Hussein , ni Assad ; la déchéance préméditée de ces dirigeants arabes  illustres  a servi de paravent à un projet innommable mijoté par Israël et ses sbires dans le plus grand secret et jamais divulgué : DESAGREGATION DU MONDE ARABE.  Ce projet stupéfiant à vu le jour à la suite des découvertes archéologiques faites en Orient par des chercheurs européens( Allemands en majorité) et qui ont démontré, avec une rigueur mathématique, que les Arabes furent réellement les fondateurs de la civilisation et que le monde leur est redevable de ses Alphabets, ses Chiffres, ses Littératures, ses Sciences et ses Arts. En prospectant le sol de Mésopotamie, d’Égypte, de Syrie et de Palestine, ces savants ont en retiré-par milliers- des tablettes des papyrus et des inscriptions monumentales attestant la primauté des Arabes en matière de civilisation et que , désormais et comme suite logique, l’Ancien Testament, l’Histoire d’Israël et les Fondements théoriques du Sionisme n’étaient que des mythes, c’est –à –dire des affabulations grossières forgées de toutes pièces par la  Juiverie pour se donner une glorieuse Antiquité que l’Antiquité authentique renie formellement, preuves à l’appui. Il était bien temps d’éclairer l’opinion publique mondiale sur les présupposés fallacieux et les arguments singuliers de la stratégie politique d’Israël. Voilà qui est fait ! La proposition centrale du professeur BIDAR  étant l’ÉDUCATION des masses arabes avant la libération des esprits et la démocratisation de la société, cette suggestion pose un préalable incontournable : LA PAIX. Or, comment espère procéder notre philosophe dans cette situation étouffante et suffocante où ses frères Arabes sont exposés depuis soixante ans de façon certes plus ou moins intermittente aux canons et aux bombes d’Israël (classée 4eme puissance militaire du monde) ainsi qu’aux armes redoutables d’un Occident méprisant, insolent, prédateur, criminel et revanchard ? C’est sur cette question capitale que nous l’invitons à méditer avec toutes les ressources intellectuelles dont la nature l’a généreusement doté.

TÉMOIGNAGES :
En dehors des textes bibliques, l’histoire fait sur les hébreux un silence total. Nulle part ni l’archéologie, ni l’épigraphie, ni la statuaire ne révèlent le moindre vestige hébraïque… sur les milliers de textes cunéiformes ou égyptiens qui constituent les bibliothèques d’Egypte, de ras shamra ou de Ninive, pas plus que dans les récits araméens, le mot hébreu n’est mentionne… aucune mention non plus de l’épopée et des batailles liées a un exode des hébreux… nous n’avons pas jusqu’à ce jour découvert le moindre fragment, la moindre allusion nous autorisant a parler de l’existence d’une capitale hébraïque ou de rois hébreux ; nulle part n’est inscrit le nom de David ou de Salomon ; nulle part ne sont mentionnées les grandes conquêtes juives que magnifie l’ancien testament.

PIERRE ROSSI : LA CITÉ D’ISIS - NOUVELLES EDITIONS LATINES –PARIS- 1976
Il faut bien souligner ici-tant sont répandues en la matière les fausses nouvelles –qu’il n’existe aucun document archéologique sérieux sur cette période légendaire de l’Histoire des Hébreux : Tout ce qui a pu être avancé sur la prétendue découverte des restes de l’Arche de Noé sur le Mont Ararat, de celle du Berceau de Moise et de bien d’autres pseudo-vestiges relève, la plupart du temps, de la plus haute fantaisie… Les Hébreux n’ont joué dans l’Antiquité aucun rôle historique ; petit peuple, uni par sa ferveur religieuse, il a eu le destin de tous les petits peuples de l’Antiquité, Vassal tour-à-tour des Égyptiens, des Assyro-Babyloniens, des Perses, des Grecs et des Romains.
ROGER  CARATINI : HISTOIRE  UNIVERSELLE - BORDAS-PARIS-1968

 

A.Merabet
Lundi 17 Novembre 2014 - 16:45
Lu 1187 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+