REFLEXION

RENOUVELEMENT PARTIEL DU CONSEIL DE LA NATION : Ouyahia pressenti président du sénat



RENOUVELEMENT PARTIEL DU CONSEIL DE LA NATION :  Ouyahia pressenti président du sénat
Après les élections locales, une autre élection se profile déjà à l’horizon immédiat : c’est celle du renouvellement partiel du conseil de la nation qui devrait intervenir fin décembre. Il s’agira en effet pour les nouveaux élus issus du dernier scrutin, en leur qualité de collège électoral, de choisir 48 sénateurs qui remplaceront les 48 sortants dont le mandat arrivera à échéance fin décembre. Le tiers présidentiel est concerné par ce renouvellement qui conduira le président Bouteflika à choisir 24 personnalités nationales pour faire leur entrée au Conseil de la nation. Les 48 sénateurs issus des collectivités locales et les 24 du tiers présidentiel représentent la moitié des sénateurs qui siégeront à la chambre haute à partir de janvier 2013. Mais l’autre enjeu de ces élections et sans doute le plus important, c’est la désignation du remplaçant de Abdelkader Bensalah. Ce dernier, en vertu de la constitution n’a pas le droit de briguer un troisième mandat. Ce qui représente un casse-tête pour le président Bouteflika dont la voix est prépondérante dans le choix du président. Un choix qui sera ensuite entériné par un vote généralement confirmatif. Qui va donc succéder à Abdelkader Bensalah en tant que deuxième homme de la République. Les spéculations vont déjà bon train. On parle de Ahmed Ouyahia, l’ancien premier ministre qui a l’envergure pour diriger une telle institution, d’autant plus qu’il est du RND, comme l’est Bensalah. Mais s’il accepte, il doit enterrer définitivement son ambition présidentielle, car le président du Conseil de la nation, qui doit juste assurer l’intérim en cas de vacance de la Présidence, ne peut pas, en vertu de la constitution être candidat à la présidentielle. Mais d’autres noms de personnalités circulent comme de potentiels successeurs de Abdelkader Bensalah que certains voient déjà au poste de vice-président dans le cadre de la nouvelle constitution.      

Riad
Mercredi 5 Décembre 2012 - 00:00
Lu 465 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+