REFLEXION

RENCONTRE REGIONALE DU FLN : Belkhadem chahuté à Ghardaia

Les animateurs du mouvement de redressement national du Front de libération national (FLN) ont fait vivre hier 25 juin un véritable cauchemar au secrétaire général du parti, Abdelaziz Belkhadem à l’occasion de la conférence régionale qu’il a organisée dans la wilaya de Ghardaia.



RENCONTRE REGIONALE DU FLN : Belkhadem chahuté à Ghardaia
Devant regrouper quelques 120 militants FLN des wilayates de Laghouat, Biskra, Ouargla et de Ghardaia à la clinique des Oasis, cette rencontre a été chahutée par des membres du mouvement de redressement, présents dans la salle. «Dès l’entrée de Belkhadem à l’intérieur de la salle des conférences, les militants du redressement l’ont chahuté en brandissant des banderoles sur lesquelles on pouvait lire "dégage", ‘"non à l’exclusion" et "non à la marginalisation" », raconte Mohamed Dahane, coordinateur du mouvement de redressement dans la wilaya de Ghardaia. Selon lui, la sonorisation a été coupée et une véritable foire d’empoigne a régné pendant environ une heure et demi. « Humilié à l’intérieur même de la salle de conférence, Belkhadem a écourté son discours », explique Dahane selon lequel la situation actuelle de crise au FLN est le fruit d’une accumulation de problèmes. « En 2005 à l’occasion du congrès rassembleur on nous a désigné un mouhafed qui a enlevé les anciennes kasmates pour en mettre de nouvelles peuplées de "militants Taiwan" qui ne connaissent ni le militantisme, ni la discipline et parmi lesquels, il y avait même des éléments de l’ancien FIS », accuse-t-il. Cette situation a été à l’origine de la marginalisation des cadres et des véritables militants du parti, explique Dahane qui a eu pour conséquence une rétrogradation du parti à l’occasion des élections locales et législatives. « Nous n’avons pas de député à l’APN et nous avons perdu beaucoup de siège dans les APC et APW », dit-il. Notre interlocuteur explique que les militants mécontents « ont vu plusieurs fois Belkhadem pour lui expliquer les choses depuis 2007, mais le SG du FLN n’a rien fait ». Après donc Constantine, Alger et Mascara, un nouveau meeting d'Abdelaziz Belkhadem a donc été chahuté par le mouvement de redressement qui continue de demander son départ de la tête du FLN.

Réflexion
Dimanche 26 Juin 2011 - 10:31
Lu 451 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+