REFLEXION

REMIS LE 24 DECEMBRE AUX AUTORITES ALGERIENNES : La première nuit d’Abdelmoumen Khalifa en prison

Il était exactement 18h20 (heure locale) quand un avion appartenant à la compagnie Air Algérie a atterri, dans le cadre d’un vol ordinaire, à l’aéroport international Houari Boumediene en provenance de l’aéroport de Londres, en grande Bretagne. Après environ deux heures de vol, Abdelmoumen était le dernier à avoir quitté l’avion, il était assis à l’arrière de l’appareil.



Quelques instants après la descente des passagers et quitté le tarmac, Abdelmoumen Khalifa est                   descendu de l’arrière de l’avion, portant un manteau et enchainé, il était accompagné de juges, enfin toute l’équipe qui a fait le déplacement pour le remettre immédiatement après sa descente d’avion à la brigade de recherche et d’intervention de la sureté nationale « BRI », qui était à son attente pour le remettre à son tour, après son  embarquement menotté à bord d’une voiture, à  destination du procureur général près la Cour de justice de Blida , afin de compléter la procédure d'extradition, ce qui est de vérifier son identité. Devant le procureur, Khalifa a marqué son opposition, en demandant au procureur général de le transférer à la prison d'El Harrach où il a été placé en détention préventive, en attendant l'achèvement de toutes les procédures du procès, que sa date sera fixée ultérieurement. Le milliardaire en fuite, Abdelmoumen Khalifa se trouve dans l’une des cellules à la prison d’El –Harrach, qui l’a rejoint mardi dernier au visage pale, tout en demandant à la direction de lui remettre un tapis pour prier et un livre du Coran, en refusant en même temps de prendre son souper qui lui a été décerné, et lui a été réservé une place dans une cellule en présence d’un groupe de prisonniers. Donc, le milliardaire au scandale du siècle, Abdelmoumen Khalifa, a passé sa première nuit à la prison d’El-Harrach après dix ans de cavale échappant à la justice algérienne, et selon ce qui a été rapporté par le journal « An-Nahar »,  Abdelmoumen Khalifa est arrivé à l’établissement pénitencier à une heure tardive après sa comparution devant le procureur général près la Cour de justice de Blida, où il a manifesté son opposition contre le jugement par défaut émis contre lui. Le « Golden Boy », comme il plait à beaucoup de le nommer, a demandé dès qu’il est entré dans la prison d’El-Harrach, à l’administration de lui donner un tapis et un Coran, il a été également mis à sa disposition une couverture et d’autres fournitures dont bénéficient les prisonniers, et a été conduit par trois gardiens de prison vers sa cellule, et après une demi-heure, les agents de la prison lui ont apporté le souper qui  s’est abstenu de le manger en hochant sa tête en guise de refus sans un mot prononcé.

Toufik
Vendredi 27 Décembre 2013 - 17:11
Lu 1181 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+