REFLEXION

REMCHI - TLEMCEN : Les travailleurs de la briqueterie réclament leurs salaires impayés

La situation des 50 travailleurs de la société de briqueterie (SOBRIT) de Remchi, distante d’une vingtaine de kilomètres du chef-lieu de wilaya de Tlemcen, réclament leurs salaires afférents aux 03 mois qui n’ont pas encore été régularisés.



L’usine a cessé sa production depuis 06 mois environ, selon les informations recueillies, et employait auparavant 130 travailleurs qui faisaient vivre 130 familles avant qu’elle ne fasse l’objet de la procédure de privatisation durant l’année 2004, suivie d’une mesure de compression entrée en vigueur durant l’année 2010. Les installations et les équipements de l’usine, selon les travailleurs protestataires, n’ont pas été renouvelés ou réhabilités pour suivre en bonne et due forme la normalité de la production par les nouveaux gérants. Cette usine  est confrontée aux difficultés financières notamment la régularisation des redevances de l’énergie électrique consommée par l’usine envers  les  services de la Sonelgaz évaluée à 700 millions  de centimes de gaz et 400 millions de centimes d’électricité. Ces travailleurs ont saisi à maintes reprises les responsables locaux concernés  de la daïra de Remchi, de la wilaya de Tlemcen  et ceux de l’inspection du travail sans exclure l’union territoriale, UGTA de Remchi et le bureau de wilaya UGTA de Tlemcen pour intervenir et solutionner leur problème d’une manière définitive. Ces travailleurs ont également procédé à l’obstruction de la circulation routière sur la route reliant la wilaya de Tlemcen à celles d’Ain-Temouchent et d’Oran pour attirer l’attention des autorités locales de la wilaya de Tlemcen sur leur situation, où à chaque fois, les forces de l’ordre interviennent pour dégager la piste et rétablir la circulation routière des automobilistes.  Les travailleurs demandent à ce que M. le premier ministre et le ministre de l’industrie prennent des mesures nécessaires tendant à solutionner cette situation déplorable notamment par la réouverture de l’usine qui est leur source de gagne pain. Rappelons que, selon certains travailleurs,  durant les années 70  et 80 dorées, cette usine qui est sous l’égide de la gestion étatique employait plus de 400 travailleurs et sa production couvre toutes les wilayas limitrophes de l’Ouest du pays en briques et tuiles de la meilleure qualité.

B.Abdelgheffar
Dimanche 25 Août 2013 - 11:15
Lu 612 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+