REFLEXION

RELIZANE: Un mort et 4 blessés à Zemmora



Hier, lundi, jour de marché à Zemmora dans la wilaya de Relizane. C’est vers les coups de midi que toutes les attentions des paisibles villageois furent attirées par le va-et vient inhabituel d’ambulances, de véhicules de la gendarmerie nationale, de la sureté nationale et de la protection civile. Rien ne prédisait une perte humaine. Un ministre qui passe ; le wali en visite ; un incendie de forêt. Du tout. En effet, un terrible accident venait de se produire sur « la déviation » comme on l’appelle ici. La RN 23 tue encore et en particulier sur ce tronçon de la wilaya de Relizane. Par temps de pluie, ce sont les virages qui mènent vers Tiaret qui fauchent et par beau temps, c’est la vitesse vertigineuse de la descente des semi-remorques sur la grande pente de la nouvelle déviation au nord de Zemmora. Un mort et quatre blessés dont un grave, tel est le bilan laissé par un camion citerne de marque Volvo immatriculé dans la wilaya d’Oran qui a eu raison sur une Renault Symbol flambant neuf immatriculé dans la wilaya de Tiaret. La rambarde ne put freiner le camion-citerne à vide qui se retrouva sur un pré bien haut sur le remblai avec un pneu crevé après avoir percuté le véhicule léger. Les secours ne se firent pas attendre et comme d’habitude en pareilles circonstances, ce sont les gendarmes qui se chargent de telles catastrophes. Sauf que la présence en même temps des éléments de la sureté de Daïra de Zemmora montre bien que d’autres hommes veillent pour que la mort fauche plus. Pendant que le secouriste Benhaouache Badreddine après quelques coups de neige carbonique déployait toutes ses forces pour dégager à coups de barre à mine les victimes de l’habitacle écrabouillé d’un semblant de Renault Symbol, les éléments de la Gendarmerie Nationale réglaient la circulation devenue difficile à cause des badauds venus à pied et même en motocyclettes, tout en inventoriant les effets des victimes Et les badauds ne sont pas prêts d’oublier le semi-remorque perché sur le remblai ou l’effet obsolète d’un airbag ensanglanté qui ne put rien quand régna la vitesse et l’inconscience. Un mort, 4 blessés, et reste à balayer la RN 23 des débris de glaces, de verre heureusement friable, de tôle, de plastic, car la saga continue sur une RN 23 qui donne bien du fil à retordre aux services de sécurité aussi de jour comme de nuit, été comme hiver.

Hocine
Mardi 15 Juin 2010 - 10:59
Lu 787 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+