REFLEXION

RELIZANE : Sonelgaz lutte contre la fraude



RELIZANE : Sonelgaz lutte contre la fraude
La Sonelgaz de Relizane est montée ces derniers temps à la vitesse supérieure au sujet du recouvrement de ses créances et la lutte contre la fraude. En effet, depuis l'arrivée de l'actuel Directeur de l'unité de distribution en l'occurrence M. Sakka Abdelhamid, les choses ont changé de fond en comble, car les coupures que connaissaient plusieurs quartiers et localités pour moult raisons, ont totalement disparu dans le cadre de la vaste opération d'amélioration de la prestation qu'a entreprise ces derniers temps avec l'aide et la détermination des cadres qui le secondent ainsi que le personnel qui a bien compris le message, Néanmoins, un autre phénomène a surgi ces derniers temps dans la wilaya de Relizane comme ailleurs sans doute et qui a rendu la mission de ces agents difficile, car lors de leurs activités pour procéder aux coupures de courant auprès des mauvais payeurs ou pour contrôle, ils sont souvent objets d'agressions et d'injures de la part de ces clients nous parlent-ils. Malgré ces contraintes le personnel de la Sonelgaz de Relizane mène aussi une lutte sans merci contre les voleurs d'électricité, car il s'avère que le plus grand nombre de ces voleurs se sont des gens aisés et mercantiles même, dont la majorité ont été traduits devant les tribunaux et condamnés. Les services de la Sonelgaz et pour parer à la fraude des bandits ont installés aux domiciles de ces énergumènes de nouveaux compteurs électroniques et même ceux-là n'ont pas échappé à la fraude. A l'instar de plusieurs autres villes du pays, car ce problème n'est pas propre à la wilaya de Relizane seulement, nous citons un exemple à Relizane-ville à titre d'illustration et nous laissons le soin à nos lecteurs de faire l'appréciation. Comment interprétons qu'une grande majorité d'habitants d'un quartier qui ont construit sur une terre marécageuse et qui disposent de puits dotés de moteurs de forte puissance reçoivent des factures d'électricité insignifiante, d'un coté ils volent de l'eau souterraine avec tout le préjudice que cela peut engendrer sur les fondations de leurs propres maisons et ceux des voisins paisibles et l'exploitation agricole et d'un autre coté ils fraudent leurs compteurs pour ne recevoir que de petites factures, il s'agit de deux ou trois grand quartiers au chef lieu de la wilaya même. Ce citoyen, donc, avant de penser à creuser un puits dans sa demeure, il sait pertinemment que le moteur qu'il installera consommera énormément d'énergie, il prémédite le vol d'électricité bien au préalable sinon il sera appelé à payer une facture d'électricité qui ne peut être moins de vingt mille dinars par bimestre. Alors qu'en revanche on trouve de petits fonctionnaires et chômeurs, animés de beaucoup de civisme et d'intégrité acceptent de payer leurs factures avec un sens de responsabilité et de citoyenneté hors paire et ils préfèrent se rapprocher des services de la Sonelgaz pour obtenir un accord de paiement par facilité que de voler. Ces mêmes propriétaires de maisons de maître et de villas qui disposent de puits ne paient aussi que des factures qui ne dépassent guère les 300 ou 400 da à l'EGER (l'entreprise de gestion des eaux), qui dit mieux? Si nous voulons que la mission de la Sonelgaz réussisse, on doit aussi bannir à jamais l'impunité et l'esprit d'intervention et les fameuses formules pour couvrir les bandits comme "hada weld bled, " hadi hechma" et ainsi de suite, tu as volé, tu paye et c'est ça la justice sociale et même divine. Il existe aussi des voleurs d'électricité au niveau de cités sous un prétexte machiavélique "je ne gagne pas bien, je vole, c'est-à-dire la fin, justifie le moyen et c'est aberrant. La mission de lutte contre ces gens n'incombe pas uniquement aux services de la Sonelgaz qui œuvrent inlassablement à déjouer les machinations et les mauvais comportements ni à la justice qui n'a jamais pardonné ce genre d'attitude une fois la plainte déposée mais les citoyens honnêtes doivent aussi contribuer à cette action qui est même rejetée par notre religion et agir ne serait-ce que par la dénonciation de ces gens qui se croient "kafzines".

Abed Zeggai
Samedi 20 Novembre 2010 - 22:01
Lu 843 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+