REFLEXION

RELIZANE : Les élus condamnés par la justice suspendus par la DRAG



La direction de la réglementation et des affaires générales (DRAG)  de Relizane  a décidé de se conformer strictement aux nouvelles dispositions du code relatif à la commune et à la wilaya en  procédant à la suspension ou la radiation pure et simple des élus ayant fait l'objet de condamnations définitives ou subissant des poursuites pénales  Il s'agit notamment  du maire de Ammi Moussa et de deux autres élus  dans la même municipalité, et d’un autre élu à Mendes. Ces derniers ont été remplacés par d’autres inscrits sur les listes des suppléants. Par ailleurs, certains membres de l’APW n’ont pas caché leur intention de demander  que les  postes  de présidant  permanent de commission, fortement rémunérés, selon la nouvelle grille d’indemnisation des élus, soient soumis au principe de l’alternance afin de permettre à tous les élus de bénéficier  équitablement des indemnisations. Idem pour les postes de vice-présidents de l’APW.             

Gana.H
Mardi 3 Juin 2014 - 10:57
Lu 301 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+