REFLEXION

RELIZANE : Le wali parle à la presse et aux citoyens



RELIZANE :  Le wali parle à la presse et aux citoyens
Le wali de Relizane Monsieur Abdelkader Kadi, a rencontré les représentants de la presse dans le cadre du forum de la radio locale où il a parlé à bâtons rompus des 4 dossiers choisis pour l’émission, à savoir le transport, l’environnement, le tourisme, la culture et les affaires religieuses. Au sujet du transport et en réponse à une question posée par le représentant du journal réflexion, le chef de l’exécutif de la wilaya a tenu à préciser que les travaux entrepris  pour la rénovation du chemin de fer reliant Yellel-Chlef, connait un retard lié à un problème financier que rencontre l’entreprise indienne réalisatrice de ce projet  qui dépend du ministère de tutelle et qu’une réunion est prévue pour le 10 mars en présence de leur directeur général où des mesures seront prises pour la relance des travaux qui ont affectés d’autres projets. Pour précision, Il s’agit d’un projet d’à peu près 28 milliards de dinars et les ouvrages d’art n’ont pas encore démarrés, les travaux sont aujourd’hui à 30%. Pour l’autre projet, explique l’orateur, de chemin de fer reliant Relizane-Tiaret-Tissemsilt, les deux entreprises algérienne et espagnol ont étés sommées  de relancer les travaux. Pour le transport urbain à Oued-Rhiou qui constitue une préoccupation des citoyens, une étude est lancée sur cette question. En réponse à une question relative aux  problèmes soulevés par des taxis, le wali a précisé que tout problème à sa solution grâce au dialogue et à la concertation loin du chantage et pour le problème  de tarification  cela est tributaire en principe de l’amélioration de la nature de la prestation qu’ils offrent aux usagers tout en précisant que ces tarifs sont soumis à une décision nationale. Concernant les grèves qui portent préjudice au bon déroulement de la vie active du citoyen, le premier responsable a expliqué sur l’antenne de la radio que la loi doit s’appliquer dans toute sa rigueur devant de telles situations. Il faut rappeler que le secteur du transport a connu ces deux dernières années une nette amélioration surtout en matière de transport urbain à Relizane et à travers tous les quartiers de la ville même les plus lointains.  Pour le volet environnement, Monsieur Kadi a parlé de la responsabilité qui incombe aux citoyens qui doivent veiller sur la propreté de leur environnement ne serait-ce que pour préserver leur santé et celle de leurs enfants  tout en donnant des chiffres sur les réalisations entreprises dans ce domaine à l’exemple de la création d’un centre d’enfouissement à Oued-Eldjema qui couvre plusieurs communes et de deux autres qui sont à l’horizon pour bientôt. Une grande enveloppe a été engagée dit le wali pour l’achat de banalisateurs et que l’Etat fourni un effort considérable dans ce sens. Le directeur de l’environnement pour sa part a mis en exergue l’effort consenti aussi par 2 associations d’environnement qui œuvrent inlassablement à la protection de notre entourage pour le rendre plus sain. A ce titre, le wali a lancé un appel à tous les parents pour prendre soin de l’hygiène de leurs progénitures et que des instructions seront données aux directeurs de la santé et de l’éducation pour une meilleure prise en charge des écoliers  en  mettant l’accent  essentiellement sur la prévention. Pour le secteur de la culture et du tourisme, le chef de l’exécutif a insisté sur l’utilité de rattacher les bibliothèques des communes à celle du siège de la wilaya pour leur épargner le problème pécuniaire dont elles font faces aujourd’hui comme il a annoncé la bonne nouvelle de la réouverture de l’usine de fabrication des tapis de Kalaa et dont les Turcs auront la charge de former les jeunes. Relizane, poursuit le wali, a connu cette année la réalisation d’une grande maison de culture qui sera inaugurée   bientôt et qui va abriter les grandes festivités. Avant d’ajouter qu’outre le colloque annuel sur isiakhem, initié il ya 2 ans, d’autres grandes figures relizanaises du monde de la culture seront réhabilitées. Abordant le dossier des affaires religieuses, l’orateur a été très clair que les mosquées en réalisation ne seront pas ouvertes jusqu’à la fin des travaux pour éviter les risques d’accidents aux gens et eu égard aussi au respect qu’on doit à notre lieu de culte. Un séminaire sur la vie du cheikh Mustapha Remassi est prévu prochainement à Mazouna par  le directeur des affaires religieuses et à propos du fond de la zakat, ce dernier a précisé également que plus de 1 milliard et demi  a été rassemblé cette année, chose qui permettra  de lancer 50 projets au profit des jeunes. Pour le tourisme, Relizane qui ne dispose que d’un petit hôtel construit par les deniers de la wilaya et qui ne répond plus aux exigences et l’évolution de la wilaya, 2 grands hôtels seront mis en place par des investisseurs chevronnés dans le domaine.                 

Abed Zeggai
Mardi 12 Mars 2013 - 09:07
Lu 700 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+