REFLEXION

RELIZANE : Le retrait des agréments d’exercer dans la zone industrielle se précise

Selon les responsables de la wilaya de Relizane, l’Etat doit suivre ses engagements notamment ceux concernant un secteur aussi vital que celui ayant une mainmise sur des assiettes stratégiques. Il s’agit des lots distribués dans le cadre de la création des zones de développement local. Nous faisons allusion à la fameuse zone de Sidi Khettab qui a été aménagée en 2009 pour pouvoir dégager un tissu industriel d’environs 5000 hectares non loin du tronçon autoroutier Est- Ouest (20 km du chef-lieu de la wilaya).



En effet,  le wali par intérim, le directeur de l’investissement et de la PMI ne  cessent de rappeler que toutes  les  terres  attribuées   en 2013 et 2014( plus de 500 lots  d’une superficie   entre 5000 et 20000 mètres carrés ) seront resituées  sans   voie  judicaire  si les industriels  n’honorent pas leurs  engagements  d’entamer les travaux avant la fin de cette année 2015. Il faut  préciser que cette manière d’y procéder a permis à l’Etat  de forcer les gens à s’intéresser effectivement et entièrement   à l’entame des travaux  sous  peine de retrait de l’agrément d’activité surtout pour ces pseudo industriels qui ont manifesté  l’attitude de revendre la parcelle attribuée et se retirer  avec des fortunes  après le  départ de monsieur kadi  ex wali de Relizane  .Cette attitude défaitiste et  opportune a menacé  sérieusement     le programme des  prévisions   des postes de travail  permanents élaboré  lors de la création de cette  première  zen   au niveau national au point de vue  superficie ( 50000 hectares) et qui   préconisait que  la wilaya de Relizane qui   se  situe  dans une intersection  stratégique  entre le centre et l’ouest avec plus de  cinq wilayas  voisines ( Tiaret, Tissemsilt, Mostaganem,  Mascara et Chlef ) soit le noyau de la région Ouest pour résorber  le taux du chômage dans cette partie du pays  avec  la création de plus de 10000 emplois  en première  phase étant donné que plus de 200 entreprises  sont attendues  à entrer dans la phase de production dans les jours  qui suivent et produiront des matières d’importances primordiales   dans toutes les branches de la vie socio -économique  tel que l’ agro- alimentaire ,textiles , le préfabriqué du logement, le bitume, les effets  de la vaisselle  etc. En tous les cas   ces menaces de retirer les permis d’activer  des   entreprises de bois ont été  chaleureusement applaudies par les jeunes industriels qui   ont manifesté la volonté de travailler  si l’administration  procéderait à la distribution des parcelles de terre.

Gana.h
Dimanche 17 Mai 2015 - 18:58
Lu 138 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+