REFLEXION

RELIZANE : Le reboisement, l’une des préoccupations des autorités



L’enrichissement du patrimoine forestier a eu la part du lion dans le programme du développement particulièrement dans le sud de la wilaya de Relizane. Outre les inscriptions de projets et le lancement d’autres ici et là, les autorités de la wilaya ne laissent  pas une occasion passé sans passer par une action de reboisement, particulièrement hier jeudi à l’occasion de la journée de l’arbre et de l’eau. Ainsi, les responsables à leur tête le wali, accompagné d’un nombre considérable de policiers et policières exerçant au niveau des structures policières de Relizane, Oued R’hiou, Hmadena, Sidi Mhamed Benali et Mazouna ont été tous mobilisés pour une vaste opération de plantation d’arbres en application des instructions de la DGSN, parle le  commissaire principal fethi Kerzabi, qui a exhorté les agents sur l’importance que revêt cette action louable, entreprise dans l’intérêt du pays et de la population. Le coup d’envoi, a été donné, donc,  par Messieurs Abdelkader kadi, wali de Relizane et  Abdelghani Berrached, chef sureté de wilaya et les cadres où plusieurs arbres ont été plantés par les policiers et policières dans la région de h’guef relevant de la commune de Lehlef dans la daira de Oued-Rhiou comme lancement d’un grand projet de 12 mois,   qui s’étend sur une superficie de 8316 hectares. Une enveloppe de 6000.000 de dinars a été consacrée à ce projet qui verra la plantation  de 60.000 arbres genre pins d’Alep-Acacia et offrira la possibilité de travail à 170 personnes. Une fois achevé, il contribuera efficacement à la protection de la zone d’intervention contre l’érosion hydrique et la production de bois. Par la suite la délégation s’est rendue à Hmadena pour une autre action de reboisement, réalisée par les agents de la direction des forêts et ce avant de se déplacer à Oued-Rhiou où un nouveau district des forêts fut inauguré. Les officiels ont visité également, le barrage Gargar ainsi que les douars relevant d’Ouldja où ils se sont entretenus avec la population et  ont écouté leurs préoccupations. Le responsable de l’exécutif de la wilaya a tranquillisé la population que l’Etat est disponible pour leur réunir toutes les conditions et commodités susceptibles de les aider à s’installer définitivement dans leurs douars et de leur attribuer même du cheptel et les moyens pour exercer leur travail de fellahs. Rappelons que cette région a déjà vu une sérieuse relance de développement ces deux dernières années.                   

Abed Zeggai
Samedi 23 Mars 2013 - 09:23
Lu 158 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+