REFLEXION

RELIZANE : Le chef-lieu de wilaya s’étouffe

Circulation routière encombrée et désordre, ce sont des lacunes qui font suffoquer les Relizanais au niveau de bon nombre de quartiers, considérés comme des points noirs comme le grand boulevard Mohamed Khemisti.



Toutefois, cette anarchie et en l’absence d’un plan directeur en la matière, a fini par gagner du terrain. En effet, des quartiers du centre- ville, à l’exemple de Sidi Abed et  boulevard Benama, sont les nouveaux points noirs par excellence, surtout en cette période estivale. Outre, les citoyens qui veulent faire leurs achats ou tout simplement se divertir, les transporteurs urbains sont l’autre cause des embouteillages, notamment au niveau du rond-point de l’abattoir, près du terminus de la ligne de transport urbain. Face à ce constat, la nécessité de la réalisation d’une station des bus aux normes, se fait de plus en plus sentir et ce, face au diktat imposé par les bus qui transitent au quotidien par l’artère principale de la cité Hai Tob. «Les transporteurs ont complètement défiguré le quartier», nous confie un riverain et comme un malheur n’arrive jamais seul, en plus des bus, créant par la même occasion un encombrement. Ceci se passe devant le mutisme des autorités.   Un problème signalé à plusieurs reprises par les citoyens qui nous ont fait part de leur mécontentement vis-à-vis de cette situation. Pendant ce temps-là, du côté de la direction du transport, on fait savoir que le nouveau plan de transport qui est en phase d’accomplissement, est la solution adéquate qui va tout résoudre, en matière d’encombrement de la circulation.

Nadir
Mardi 11 Juillet 2017 - 20:10
Lu 384 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 22-10-2017.pdf
3.51 Mo - 21/10/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+