REFLEXION

RELIZANE: LABORATOIRE BAMBERG: Des exemples hors paires, pour une construction rassurante

Le monde de la construction et de l'habitat connaît depuis l'arrivée du président Abdelaziz Bouteflika au pouvoir, une nouvelle tournure plus performante au vu des cadres spécialistes en la matière, car il n'a jamais cessé d'instruire le ministère concerné a observer les nouvelles techniques dans la réalisation de tous les ouvrages et d'introduire les nouvelles technologies avant, pendant et après toute construction.



RELIZANE: LABORATOIRE BAMBERG: Des exemples hors paires, pour une construction rassurante

Dans cette optique, le seul souci est de parer à d’éventuels risques préjudiciables qui peuvent être engendrés par l'inobservation des règles de construction et être par conséquent au diapason des pays les plus avancés dans le domaine. A ce sujet, et outre la tâche combien difficile qui incombe aux CTC, les cadres algériens ne sont pas restés à la marge de cette évolution en mettant à la disposition des maîtres d'ouvrages leur savoir faire et leurs expériences. Parmi ces Algériens, dévoués et qui œuvre à la bonne marche de ce secteur, M’hamed Bendjebbar, un ingénieur d'Etat, relizanais et expert-contre-expert agréé auprès des tribunaux, qui a eu la motivation voulue pour mettre sur pied un laboratoire considéré comme étant le seul dans la région et le plus performant de par les moyens techniques et humains dont il dispose. Ledit laboratoire appelé Bamberg-Bendjebbar, spécialisé dans la géotechnique et l'analyse des bétons et des ouvrages d'art, s'occupe de l'étude des différents bétons, des pieux, l'eau et toutes les composantes utiles à la construction où il authentifie la fiabilité avant le démarrage comme il assure le contrôle pendant les travaux et il valide après achèvement, d'ailleurs les maîtres d'ouvrages ne peuvent régler les situations qu'après accord de celui-ci. Tout cela pour assurer une pérennité des bâtisses et surtout une sécurité. Le laboratoire Bamberg qui a été honoré cette semaine par une médaille de mérite et de considération lors du salon organisé par SOGEXPO à Oran, organisé sous le haut patronage du wali d'Oran, s'occupe actuellement du suivi, du contrôle et d'analyse de plusieurs infrastructures relevant de la compétence de l'OPGI, de la DLEP et de la DUCH de Mostaganem ainsi que qu'avec CORSAN-CORVIAM sise dans la même wilaya et qui prend en charge les structures de dessalement. D'autres tâches sont dévolues au laboratoire Bendjebbar au niveau de la Sonatrach où il dispose d'un bureau sur place. Les institutions de l'Etat traitaient auparavant avec un laboratoire italien qui exigeait pour son déplacement seulement plus de 200 millions par jour outre les travaux qui lui sont confiés. Par nationalisme, le laboratoire Bamberg à pris en charge cette mission pour relever le défi et épargner à l'Etat beaucoup de frais et il a été à la mesure de son engagement. Cette structure d'analyses a eu l'honneur aussi de contribuer efficacement dans la réalisation de plusieurs projets à Relizane durant les années 80 comme il lui revient le mérite de l'édification d'un pont à Ténès dans la wilaya de Chlef aux côtés des Espagnols (entreprise LIK) lesquels ont bien apprécié le choix du béton proposé par le laboratoire en question et ce, après un mois de recherche. Ces résultats bénéfiques obtenues par le laboratoire sont en réalité le fruit d'une longue expérience acquise par le responsable en l'occurrence M’hamed Bendjebbar, ancien subdivisionnaire, ingénieur d'Etat au CTC, chef de projet à Khenchla et gestionnaire de son propre bureau d'étude en qualité d'expert et contre-expert ainsi que grâce à la mobilisation de ses 17 cadres entre techniciens et ingénieurs, installés dans différents laboratoires à Mostaganem, Arzew, Alger, Tiaret et relevant du siège de Relizane sise à la cité dallas comme il dispose d'équipements dont il est le seul à détienir à l'exemple de l'appareil d'essais-impédance qui sert à contrôler les pieux à plus de 30m de profondeur, d'un EDG, un équipement qui remplace un ancien produit qui contient des rayons gamma nuisibles à la santé et encore des appareils pour la rétivité mécanique du sol et nécessaires aussi aux essais techniques, mais il est regrettable de constater que devant une telle capacité hors paire et des résultats sans précédents obtenus à Béjaïa, Tiaret, Chlef, Alger, Mostaganem et Oran, la wilaya de Relizane se prive des prestations combien bénéfiques et rassurantes du dit laboratoire. Nous souhaitons que les directions et les services dépendants des travaux publics, la construction et l'hydraulique se penchent vers ce laboratoire pour décharger le CTC et pour garantir une meilleure réalisation des ouvrages et par voie de conséquence échapper aux mauvaises surprises de l'avenir.

Abed Zeggai
Lundi 28 Mars 2011 - 11:08
Lu 1213 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+