REFLEXION

RELIZANE : L’impossible stationnement des véhicules dans les parcs publics

La police mène encore une fois une campagne tout azimut contre ces commerçants qui veulent empêcher les stationnements devant leurs fonds de commerce, par l’entremise des chaises, caisses, voire de grosses pierres notamment dans les principales artères du centre-ville du chef-lieu où le stationnement est quasiment impossible comme aux boulevards Mohamed Khemisti, Larbi Tebbesi, la République, Benama ou bien encore au niveau du grand souk El Graba.



Au niveau de ce dernier, l'on constate que des commerçants barricadent carrément leurs devantures respectives sous prétexte qu'ils attendent l’approvisionnement d’un moment à l'autre alors qu'en vérité ces astuces sont présentées pour empêcher les voitures de s’arrêter. Le parc devant la commune qui est censé être réservé aux élus et administrés qui viennent retirer les pièces d'état civil ou des affaires générales, est redevenu comme par enchantement  un parc  payant où un ‘’mtargui’’ sans  scrupule demande de l'argent contre tout stationnement  au vu et au su de tous, pis encore  sur place, il y a des plaques qui interdisent  des stationnements  aux étrangers de l'administration communale. En somme, les usagers de la route sont sous le double casse-tête, des objets lourds placés ici et là empêchant le stationnement d’un côté et les ‘’mtarguiya’’ avec leurs grosses cannes de l'autre côté. Nous précisons que les services de la police publique avait déterminé des poches stratégiques où le trafic est dense précisément devant les administrations publiques en appelant des jeunes qui remplissent certaines conditions de moralité et de confiance afin de les répartir à travers ces emplacements mais  l'anarchie continue de sévir parce que certains gardiens préfèrent soit changer d'endroits soit encore ramener d'autres jeunes ce qui engendre une anarchie. En tout cas, nous apprenons que les services de sécurité avaient fixé par dossiers chacun de ces gardiens et que tout dépassement sera réprimé selon les lois en vigueur.

Gana H.
Lundi 4 Janvier 2016 - 17:21
Lu 85 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+