REFLEXION

RELIZANE : Encore un infanticide



En dépit des facilités accordées par la loi qui permet à une maman de déposer sans crainte son enfant à l’hôpital après l’accouchement sans pour autant se livrer à commettre des crimes, nous constatons que les actes d’infanticides se poursuivent dans plusieurs régions du pays, commis souvent par des adolescentes. Hier, les citoyens, habitant la cité Berroumadia ont découvert un nouveau-né abandonné sans âme dans la décharge du quartier. Informés, les services de la protection civile et de la police judiciaire, accompagnés des éléments de la brigade scientifique, se sont rendus sur les lieux pour constater l’état lamentable dans lequel se trouvait ce bébé totalement dévoré par les chiens errants et les chats au point où l’identification du sexe n’était pas possible. La victime a perdu la moitié de sa tête, ses pieds et son visage et seul le médecin légiste peut déterminer s’il s’agit d’un garçon ou d’une fille. Tout de suite, une enquête approfondie a été déclenchée par les policiers pour arrêter l’auteur de ce crime ignoble. Reste à rappeler que la police traite depuis hier une autre affaire de prostitution, racolage et transformation d'un logement en un lieu de débauche au quartier Berroumadia où 8 personnes des deux sexes sont impliquées. Nous y reviendrons  sur ce sujet dans nos prochaines éditions.            

Abed Zeggai
Mardi 25 Décembre 2012 - 00:00
Lu 1124 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+