REFLEXION

RELIZANE : Des recommandations à l’issue de la journée sur la violence familiale



La wilaya de Relizane a organisé, ce dimanche, la journée régionale sur les violences dans le milieu familial avec la participation des éminents professeurs universitaires venus de plusieurs universités du pays pour traiter de ce phénomène qui prend davantage de l’ampleur. Cette journée, organisée par la Sûreté de la wilaya de Relizane, s’est déroulée en présence de toutes les wilayas de l’ouest du pays. Des chercheurs, des policiers et des gendarmes, des magistrats, des hommes de droit de l’homme et des psychologues ont tous  plaidé  pour que notre famille  s’oriente vers  la modernisation, certes   pour pouvoir l’adapter  avec les nouvelles modalités sociales  qu’impose  le temps moderne mais sans pour autant qu’on ne se détache de notre souche  civilisationnelle  basée sur les traditions religieuses modérées  car l’Islam,  comme dit un homme de culte présent aux débats, est une religion du juste milieu qui ne reconnait ni la radicalisation de gauche  ni de droite. Selon des statistiques avancées dans les débats, la courbe des crimes familiaux ne cesse de s’accroitre aussi bien sexuels que corporels, les parricides que les infanticides et les punitions corporelles des ascendants sur leurs progénitures, alors que les us et coutumes ancrées dans les comportements sociaux culturels empêchent la justice d’être saisie par les victimes de ces violences ce que laisse que plus de 60% des crimes et violences ne sont pas signalés.  Les jeunes  adolescents notamment,  n’éprouvent aucun regard  de respect  envers leurs  parents  alors que dans un autre sens, les parents ont perdu cet amour  fondé sur le lien  parental   d’où le nombre de divorces signalés, les tribunaux et les conséquences désastreuses qui en découlent  notamment les fugues des mineurs  et la déperdition scolaire. A l’issue de cette journée, plusieurs recommandations ont été retenues et seront communiquées aux organismes compétents pour que des changements soient façonnés suivant l’attitude des uns et des autres mais en fonction des normes de l’éthique et les traditions du pays.  

Gana. H
Lundi 21 Mars 2016 - 16:53
Lu 133 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+