REFLEXION

RELIZANE : Affaire du Facebook : la Cour confirme le jugement

La Cour de justice de Relizane dans son arrêt a bel et bien confirmé le jugement de première instance rendu suite à la plainte déposée par le directeur et cadres de la CNAS de Relizane qui ont fait l’objet d’une campagne d’injures et de diffamations en tout genre et sous différents pseudos et sobriquets.



RELIZANE : Affaire du Facebook :  la Cour confirme le jugement
En effet, après avoir interjeté un appel devant la Cour, suite à sa condamnation par le tribunal correctionnel de Relizane à 6 mois de prison avec sursis, assortie d’une amende, l’administrateur de la page Facebook a vu son jugement en appel, confirmé par la Cour . L’enquête menée, donc, par les policiers de la  brigade criminelle de  la Sûreté de wilaya de Relizane a permis d’identifier, l’auteur de la page Facebook qui comporte des insultes et qui n’est autre qu’un cadre de la même institution  ,à savoir la direction générale de la sécurité sociale d’ Alger, lequel a été également et outre sa condamnation, licencié de son travail.  L’auteur de cette infraction a été interpellé  à Alger et mis en prison à Relizane pendant 2 semaines jusqu’à sa condamnation, il a nié  connaitre les individus qui ont probablement contribué avec lui dans sa page, c’est ce qu’il lui a couté, évidemment la totale responsabilité du contenu de la page. Au lieu d’utiliser l’outil internet à bon escient, beaucoup de gens et de différents âges croient échapper à toute poursuite pénale , en ouvrant une page Facebook avec des pseudos: comme « hamid beau gosse, houari mafia, idir  chbab, malika mkalcha, sousou chabba, meryouma l’ange, kari la fleure » ainsi de suite  et il existe même des  personnes culottées et effrontées qui affichent carrément leurs vrais identités et profèrent des injures et des menaces à l’encontre des autres en ignorant totalement l’existence du code pénal .Aujourd’hui les services de sécurité  disposent de beaucoup de cadres formés récemment en cybercriminalité ainsi que des moyens très sophistiqués et des accords avec différents moteurs de recherches et sites qui leur permettent d’identifier aisément les bandits, les arnaqueurs et les sans pudeur même s’ils se connectent à partir des cybercafés. Durant ce premier semestre seulement, les policiers de  Relizane et suite à 2 dépôts de plainte ,ont pu élucider rapidement, deux importantes affaires ayant trait à la cybercriminalité, l’une concerne la diffamation contre la personne du directeur de la CNAS et ses cadres où l’auteur a été  interpellé  et ramené d’Alger et la deuxième concerne une affaire d’escroquerie dont , a fait l’objet un commerçant à Relizane qui a été victime des agissements d’un jeune étudiant à partir de  Constantine âgé de 22 ans  et qui se connectait à partir d’un cybercafé et qui s’est fait passer pour une fille émigrée, lui aussi, il a été interpellé et conduit de Constantine à Relizane où il a été  placé en détention . Rappelons que les services de sécurité de Relizane, enquêtent ces jours-ci sur une autre affaire de diffamation sur Facebook  ,suite à une plainte déposée également par les responsables de la cnas de Relizane  et qui vivent un calvaire , en raison aussi de lettres anonymes diffamatoires et tendancieuses, œuvres d’une espèce d’énergumènes sans scrupule, qui sévissent toujours sans être punis, portant ainsi un énorme préjudice moral et matériel à des cadres dévoués et des malades souffrants de graves pathologies. A l'instar d'autres villes, les lettres anonymes à Relizane, sont une vieille tradition et ce depuis plusieurs décennies. Une chose est certaine, ils n’iront pas loin, car nous sommes véritablement dans un état de droit et les artisans des lettres anonymes seront tôt ou tard dévoilés, disent, les gens corrects à Relizane.

Ahmed. B
Dimanche 14 Juillet 2013 - 11:35
Lu 1878 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+