REFLEXION

RELIZANE : A la recherche d’un petit espace libre au cimetière de Sidi Abdelkader



La recherche d’un espace libre pour une tombe au cimetière municipal, appelé communément Sidi Abdelkader et qui existe depuis 150 ans est à l’ordre du jour dans la ville de Relizane faisant la Une de l’actualité quotidienne des citoyens. En effet, malgré la saturation de ce cimetière, les habitants privilégiaient cet endroit pour enterrer leurs morts. Selon  les  services funèbres  communaux, chaque tombe dans ce cimetière dispose moyennement  de  trois morts. Pourtant la municipalité avait prévu cette  saturation en ouvrant un autre cimetière en 2008 sis à Bourmadia (5 kms de  Relizane) d’une superficie dépassant les huit hectares, en décidant de fermer l’ancien cimetière par crainte justement que des dépassements ne soient enregistrés. Il est utile de signaler que le taux d’occupation du sol du nouveau cimetière n’a pas dépassé  les 20%  vu que la presque quasi-totalité de la population préfère l’ancien cimetière. En ce sens, les avertis  mentionnent avec amertume que le fait de trouver un lieu dans cet  espace  n’est pas  gracieux  car les  fossoyeurs devront  déblayer le sable pour pouvoir  enterrer le nouveau  défunt avec un autre mort  occupant les lieux pendant  des  décennies. En somme, la population locale se demande pourquoi la justice ou l’administration concernée par ce sujet  ne prenne pas en charge ‘’sérieusement’’ cette question au plus vite ?           

Gana H.
Vendredi 3 Avril 2015 - 16:40
Lu 358 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+