REFLEXION

RELATIONS ALGERO-FRANÇAISES :François Hollande se rendra le 19 décembre en Algérie

La date de la visite d’État du président français François Hollande en Algérie a enfin été fixée. Selon nos informations, elle aura lieu le 19 décembre prochain, juste avant les fêtes de fin d’année. Le choix de cette date semble avoir été motivé par la volonté des deux pays de bien préparer ce déplacement très important pour la relance des relations algéro françaises qui ont traversé une période difficile ces dernières années.



RELATIONS ALGERO-FRANÇAISES :François Hollande se rendra le 19 décembre en Algérie
D’ici le 19 décembre, les deux parties devront finaliser plusieurs dossiers de partenariat et d’investissements. Le programme de la visite en Algérie du président français est toujours en discussion. On sait seulement que François Hollande va prononcer un discours sur les relations algéro françaises, probablement devant les députés de l’APN. Plusieurs dossiers importants seront au menu de la visite : mémoire, immigration, Mali, investissements…Les Algériens espèrent un geste fort sur la mémoire. Mais une repentance de la France sur les crimes coloniaux semble exclue. Le président français va saisir l’occasion de son déplacement à Alger pour tenter de clore définitivement le débat sur ce sujet sensible qui empoisonne les relations bilatérales depuis plusieurs années. Pour sa part, la France, confrontée à une crise économique sévère, espère voir ses entreprises profiter pleinement des programmes d’investissements publics algériens dans le cadre du plan quinquennal. La France va également proposer à l’Algérie un partenariat stratégique dans le domaine économique, basé sur la colocalisation. Au delà de la relance des relations bilatérales, la visite de François Hollande interviendra dans un contexte particulier marqué par la situation au Mali. Les deux pays s’opposent clairement sur l’opportunité d’une opération militaire pour chasser les groupes armés du Nord Mali. Alger veut donner toutes ses chances au dialogue, sans en exclure le groupe islamiste touareg Ansar Dine. Mais Paris juge urgente une opération militaire pour chasser tous les mouvements islamistes, y compris Ansar Dine. Jusqu’à présent, les deux pays ont évité une confrontation directe sur ce dossier. Une attitude qu’ils devraient conserver au moins jusqu’à la visite de François Hollande. 

Riad
Dimanche 4 Novembre 2012 - 08:43
Lu 260 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+