REFLEXION

REHABILITATION DES MARCHES A SIDI-BEL-ABBES : 600 commerces informels seront régularisés

La commission de wilaya chargée du marché informel installée par le wali de Sidi-Bel-Abbès M Fehim Yahia est à pied d’œuvre afin de redonner au centre ville le blason, qui lui est sien.



REHABILITATION DES MARCHES A SIDI-BEL-ABBES : 600 commerces informels seront régularisés
Contacté à cet effet, le directeur du commerce,  M.Dif Farid qui est en même temps le président de ladite commission, nous a donné un aperçu succinct sur cette opération qui permettra de mettre de l’ordre,  sur le respect de loi et de la réglementation. En effet les Belabésiens constatent malheureusement, depuis deux décennies, que la surface  circulante supplante l’espace circulable.  Et ceci n’est un secret pour personnes mais, écoutons notre inter locuteur  «nous avons recensé 600 personnes  environ versées dans le marché parallèle dont 551 ont déposés leurs dossiers, en vue d’acquérir un espace … . Une partie de ces gens seront installés vers les marchés entre autres de «  Sidi-Yacine » « Molière» « Faubourg thiers ». D’autres seront orientés vers le lieu dit «  Hofra » situé  au Faubourg «  Emir Abdelkader », ainsi que vers le  marché Hasnaoui situé à Sidi-Djilali. Bien entendu  après des travaux de réhabilitation et de rénovation. Et d’ajouter «Ici, relève -t on, la majorité des locaux commerciaux ressemblent à une peau de chagrin, car entièrement abandonnés par leurs occupants, depuis de longues années ». Aussi, apprend –on, l’APC a procédé à la résiliation  tacite de leurs anciens locataires pour non respect des clauses. D’autre part au lieu dit «  Hofra » situé au quartier Emir Abdelkader qu’occupaient il n’y a pas si longtemps les vendeurs occasionnels   de bric à brac hétéroclite, le vendredi matin s’est transformé en un véritable chantier ou sept entreprises se sont données rendez- vous pour différents travaux. Ici les travaux de construction de 300 stands sont en cours, apprend-on d’un nombre de l’APC. Dans ce sillage  le secrétaire générale de la wilaya accompagné du chef de Daïra, du 1er vice président et d’autres membres de l’APC se sont déplacés sur les lieux pour s’enquérir de l’état d’avancement des  travaux et en même temps ils se  sont rendus à la rue Nadji (bas quartier) où quatre logements menaçant ruine vont faire l’objet de démolition  où les familles  ont reçu leurs arrêts d’attributions de logements selon notre source.   « Il faut savoir  que depuis  l’arrivée du nouveau chef de  l’exécutif les choses bougent ». C’est là, l’avis de quelques anciens  Bel-Abbèssiens rencontrés au quartier «  sidi-Yacine » l’exemple du port  de Sidi-Djilali, qui constitue le  trait d’union, entre les quartiers du «  village Rih »  «  village Abou » et la nouvelle ville de Sidi-Djilali. Fermé à la circulation  pour travaux a été recouvert plus  tôt que  prévu l’ex poissonnerie située en bas des escaliers de la coupole  à l’abondant et sur instruction  du wali des travaux de réhabilitation sont engagés er sera dotée de tous les moyens adéquats pour un   fonctionnement normal et la reprise de l’activité des poissonneries. Ainsi  pour tout dire, longtemps malmené, squattés par les ivrognes, les marginaux, celle-ci va enfin retrouver sa vocation première comme  la couple, la rue  Bendida  Benyoub, Maarouf Larbi, Assas Mokhtar…etc.… situés au Faubourg Emir Abdelkader. 

Daouadji M
Lundi 20 Décembre 2010 - 11:01
Lu 744 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+