REFLEXION

REDUCTION DE LA PRODUCTION DE PETROLE : L'Opep adopte la proposition algérienne

L'Opep décroche un accord historique de limitation de sa production de pétrole en approuvant la proposition algérienne. Cet accord porte sur la limitation de la production au sein de l’Organisation dans une fourchette entre 32,5 et 33 millions de barils/jour. Il s’agira d’une réduction d’environ 1,1 million de barils par jour par l’Opep et une baisse de 600.000 barils/jour pour les pays hors OPEP.



En effet, ce mercredi à Vienne, les 14 membres de l’Opep se sont entendus, lors d’une réunion cruciale, sur la répartition de la baisse de la production, décidée fin septembre à Alger, pour stopper la chute des prix du pétrole. Les pays de l’Opep, ont trouvé un accord sur la réduction de la production de 1,2 million de barils, à 32,5 millions de barils. Quelques heures après cette annonce, les cours du pétrole sont montés de plus de 5% après ces déclarations, le Brent s'échangeant à l'approche de la mi-journée à 49,45 dollars le baril, soit un gain de 6,6%. Le ministre saoudien de l'Energie, Khalid al Falih, avait précisé à la veille de la réunion de l’Opep ce mercredi, qu'un gel de la production iranienne au niveau d'avant les sanctions internationales lui semblait acceptable. Ces propos traduisent une volonté de compromis de Ryad, qui insistait ces dernières semaines sur la nécessité pour l'Iran de contribuer à la diminution de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a entamé sa réunion ministérielle à huis clos vers 10h00 GMT à Vienne. Une conférence de presse est prévue à 15h00 GMT. Khalid al Falih a également déclaré que l'Opep cherchait à ramener sa production à un plafond de 32,5 millions de barils par jour (bpj), ce qui représenterait une réduction de plus d'un million de bpj, et a dit espérer que la Russie et d'autres pays non membres de l'Opep contribueraient à l'accord avec une réduction supplémentaire de 600.000 bpj. Toutefois, selon une source, les débats portent sur une réduction plus prononcée, de 1,4 million bpj, avec effectivement une contribution de 600.000 bpj hors Opep, dont 400.000 bpj environ pour la seule Russie.En l'absence d'accord, le marché se redressera quand même, les fondamentaux évoluant dans la bonne direction, a ajouté de son côté le ministre saoudien.

Riad
Mercredi 30 Novembre 2016 - 20:10
Lu 285 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+