REFLEXION

RECRUDESCENCE DES ACTES DE VIOLENCES : Mort par immolation d’une mère et son fils à Bouguirat

Un climat d’insécurité règne en ce début du mois sacré de Ramadhan, du fait d’agressions perpétrées contre des personnes pour les délester de leurs argents. Comme ce fut le cas hier Mercredi, une journée sanglante, qui a vu deux personnes délestées de la somme de 34 millions de Cts. La journée d’avant n’a été aussi sereine que l’on croit où une mère voulant sauver son fils de l’immolation, elle s’est immolée à son tour.



RECRUDESCENCE DES ACTES DE VIOLENCES : Mort par immolation  d’une mère et son fils à Bouguirat
Mort par immolation d’une mère et son fils à Bouguirat
A Bouguirat, le Ramadhan ne ressemble pas à celui des autres localités, Un drame survenu dans cette commune a marqué d’une pierre noire le premier jour du jeûne. Un jeune homme H. Y âgé de 28 ans s’est immolé mardi à 19h30 à l’intérieur du domicile familial, contestant de cette manière la décision arbitraire de ses parents qui refusaient d’aller demander la main de sa préférée, essayant de lui porter secours sa mère S.KH âgée de 49 ans, est elle aussi atteinte par les flammes, d’après des informations recueillies sur place. H.Y décède le deuxième jour. Le drame n’en finit pas ainsi, la mère succombe elle aussi ce mercredi à ses blessures au niveau de l’hôpital de Mostaganem où ils étaient tous les deux hospitalisés. A Bouguirat, la tristesse se lit sur tous les visages, vu l’ampleur du malheur qui a touché cette famille. Le suicide par immolation est devenu par les temps qui courent, un moyen facile pour les jeunes qui désirent exprimer leur mécontentement, inconscients de tout le mal qu’ils causent à eux même et toute la société. La tragédie qui a frappé au domicile de la famille en cause, est un cas en plus qui aurait pu éviter avec un peu de bon sens.

Un individu délesté de 20 millions de cts à El Arsa
Dans la matinée hier, mercredi, aux environs de 05h, tout près de la clinique privée Benosmane, un homme fut agressé par un groupe de jeunes délinquants d’une façon sauvage et fut délesté d’une somme importante à savoir l’équivalent de vingt millions de centimes. Le groupe de malfaiteurs prit la fuite et le jeune homme fut évacué rapidement vers les urgences médico-chirurgicales de Tigditt où il se trouve actuellement entre la vie et la mort à savoir dans un coma profond. La population mostaganémoise angoissée, lance un appel de détresse à tous les responsables concernés de la wilaya pour prendre toutes les mesures coercitives appropriées pour éradiquer ce fléau qui ronge la société avant que l’on assiste à une vraie hécatombe irréparable à la fin du mois de Ramadhan.

Un fellah agressé par
des bandits à Souk Ellil
La journée d’hier, mercredi a été marquée aussi d’une panique totale au niveau du marché de gros de Sayada, distant à 1 Km du chef lieu de la wilaya de Mostaganem. En effet, un fellah sexagénaire originaire de la commune d’Ouled Maalah a été agressé par un groupe de bandits à l’aide d’une arme blanche à l’intérieur du marché aux environs de 6heures du matin. La victime a été délestée d’une somme de 14 millions de centimes. Suite à cet acte crapuleux les vendeurs ont protesté et ont vite bloqué la route nationale RN90A reliant Mostaganem à la wilaya de Relizane. Les services de la gendarmerie sont vite intervenus et ont cerné la zone du marché. La victime a été transférée vers les UMC de Mostaganem, tandis que les services de sécurité sont parvenus à interpeller un suspect qui serait originaire du bidonville Typhus. Un groupe de jeunes a essayé de venger ce fellah et cela en se rendant au bidonville pour incendier des baraques. Une tentative avortée par les services de sécurité. Cependant, une enquête a été ouverte par les services de la gendarmerie nationale pour arrêter les malfaiteurs.

Un chauffeur d’un taxi agressé aux trois ponts
Alors que nous ne sommes qu’au début du mois de Ramadhan, les agressions et les rixes se sont multiplient et ont les voit chaque jour. En effet, Dans la journée d’hier, mercredi 3 Aout 2011, aux environs de 13 heures, à la place du 17 Octobre(Les trois ponts), une rixe s’est éclatée entre un jeune et un chauffeur du taxi, durant cette bagarre ce dernier a été blessé au niveau de la tête, la victime a été évacuée vers les UMC de Tijddit pour subir les soins nécessaires. Une enquête a été ouverte par les services de sécurité pour déterminer les circonstances de cet acte.

Par Rym et El Houcine
Vendredi 5 Août 2011 - 10:56
Lu 1247 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+