REFLEXION

RECONVERSION DU COMPLEXE TOURISTIQUE HYPROC DE SONATRACH EN ECOLE : Le wali de Mostaganem dit non

Le wali de Mostaganem, M. Abdelwahid Temmar, s’est engagé depuis plusieurs jours dans une guerre de procédures contre Sonatrach afin de freiner la décision de la reconversion du complexe touristique Hyproc de Sonatrach en une école de formation. Il a enfin obtenu la décision de garder l’hôtel « HYPROC » dans sa vocation initiale, après l’intervention saluée du premier ministre Sellal.



C’est une structure touristique « haute gamme » qui a été réalisée dans la plus pure tradition de l’hôtellerie de grand standing réalisée par une entreprise étrangère Turque. Cet hôtel de très bonne facture a couté la bagatelle de 40 millions d’Euros que la « Sonatrach », maitre de l’ouvrage, a financé de ses propres fonds, dans le cadre du Tourisme. Mis en service dans la discrétion, il y a près de 4 ans, cet hôtel, depuis  son ouverture ,n’a jamais fait l’objet d’une exploitation rationnelle d’autant plus qu’il était implanté dans une zone maritime noble, en l’occurrence, la station balnéaire « les sablettes »  ce qui n’était pas bien perçu ni par les citoyens ni par les cadres de la wilaya puisqu’à ce jour, il souffre cruellement d’un manque  en matière de structures hôtelières de niveau pour pouvoir accueillir, abriter  et héberger  les participants à des évènements nationaux et internationaux. Dans ce cadre, notons que Mostaganem s’affaire à organiser une compétition internationale de tennis, fin octobre 2016, qui verra la participation de joueurs venus de 15 pays des plus prestigieux de la planète .D’autre part, un autre évènement hippique, amènera, lui aussi des compétiteurs de 40 pays, qui disputeront des concours prestigieux, pour la première fois en Algérie et précisément dans le Haras sis  dans la commune de Kheir Eddine. Jusqu’à présent, cet imposant édifice touristique qui a couté une fortune n’a pas profité ni à la sonatrach elle-même   ni à Mostaganem qui l’abrite. La  Sonatrach  voulait alors, transformer cet hôtel « HYPROC » en école pour  son compte mais ,le Wali, M. Abdelwahid Temmar, s’est opposé fermement à ce détournement de destination, jugé inconvenant et désavantageux   et s’opposant même à la politique de développement du tourisme à Mostaganem et c’est parfaitement compréhensible .Evidemment, cette affaire a fait un peu de bruit au niveau central ,dans ses coulisses,  puisque le Wali a proposé que cet hôtel conserve sa destination pour apporter une valeur ajoutée  au tourisme et au prestige de la wilaya de Mostaganem. Saisi de l’affaire par les autorités de la wilaya, son excellence le chef du gouvernement, M. Sellal s’est rangé de l’avis et des préoccupations légitimes de M Temmar Abdelwahid. Ainsi, le chef du gouvernement a tranché en faveur des propositions de M le wali de Mostaganem qui s’est vu conforter dans le choix qui est de faire garder à l’hôtel « HYPROC » sa vocation initiale, à savoir un hôtel touristique de grand standing qui s’intègre et participe au développement du Tourisme, à Mostaganem. 

Younes
Mercredi 31 Août 2016 - 17:49
Lu 1604 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+