REFLEXION

RECHERCHE PAR INTERPOL ET LA JUSTICE TUNISIENNE : 20 ans de réclusion contre un baron de la drogue à Oran

Il a comparu avant-hier, devant le tribunal criminel près la Cour de justice d’Oran, l’un des plus dangereux barons de trafic de drogue connu sous le pseudo de « Mounir », où il a été impliqué dans une opération de contrebande de 141 kg de kif traité avec la complicité d’un trafiquant français, dont la quantité en question a été découverte en leur possession à Sousse en Tunisie , où le tribunal a prononcé à l’encontre du principal accusé 20 ans de réclusion criminelle, la même peine qui a été requise également par le parquet général.



Les circonstances de cette affaire remontent au mois d'Octobre de l'année 2008, lorsque les éléments de la police des frontières portuaires à la zone de Sousse en Tunisie ont réussi l’arrestation d’un ressortissant français à bord d'un véhicule portant un matricule étranger attirant des soupçons, où il a été soumis à un examen par un scanner, alors il a été découvert une quantité considérable de drogue estimée à un poids d’un quintal et 41 kilos en plus de cannabis prête à la commercialisation et emballée sous forme de grands colis que les résultats des analyses ont prouvé qu’il  s’agit de cannabis ce qui a conduit à l'arrestation de suspect qui a été soumis à une enquête,  où il a déclaré qu'il travaillait en coordination avec un baron algérien originaire de la wilaya de  Tébessa qui l’avait aidé à transporter  cette quantité de drogue à partir du territoire algérien en coordination avec des contrebandiers qui  activent  au niveau de la région frontalière Est. Après achèvement de l’enquête, le ressortissant français a été présenté devant la justice, qualifiant les faits comme étant une affaire criminelle suite à laquelle le tribunal criminel auprès de  la justice tunisienne avait condamné ce dernier à la prison à perpétuité, alors que l’accusé principal dans cette affaire est resté activement recherché jusqu’au moment où il a été arrêté et identifié à Oran lors d’un barrage routier  puis  soumis à une enquête, où il est apparu qu’il fait l’objet de recherches par Interpol et la justice française pour son implication dans de nombreuses affaires de trafic de drogue. En audience devant le tribunal, ce dernier a nié tous les faits qui lui sont reprochés en  affirmant qu’il n’a aucun lien avec les barons de trafic de drogue.

Toufik
Lundi 13 Octobre 2014 - 17:39
Lu 489 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+