REFLEXION

RECEMMENT RECEPTIONNES A SIDI ALI :Des logements récemment réceptionnés dans un état déplorable



RECEMMENT RECEPTIONNES A SIDI ALI :Des logements récemment réceptionnés dans un état déplorable
Des locataires bénéficiaires des 66 logements sociaux de type F3 au cours du mois de juillet dernier,  au niveau de la commune de Sidi Ali, dénoncent la détérioration déjà apparente de leurs appartements. Ces immeubles se trouvent dans un état déplorable dont la majorité affiche des défaillances que ce soit dans la construction ou dans le raccordement aux réseaux du gaz ou  de l’eau. En effet, constitués de blocs d’immeubles superposés comptant quatre appartements, ces derniers présentent des défauts qui en principe ne devraient échapper aux  inspecteurs chargés de leur réception. Le locataire M. B. B nous déclarera à ce sujet, « Ils m’ont fait signer le papier de réception du logement sans que j’aie l’occasion d’inspecter mon propre appartement et lorsque je suis rentré, j’ai réalisé que bon nombre de choses ne fonctionnent pas ou sont mal accomplies à l’instar du chauffe  eau, le raccordement aux réseaux de l’eau et du gaz que j’ai refait, les fuites au niveau du plafond. J’ai une asthmatique,  et cet environnement n’est pas sain pour elle. » Et d’ajouter, « Même le compteur d’eau n’était pas installé alors qu’il est en principe à la charge de l’entrepreneur qui a réalisé ce projet ». Il s'agit aussi du non achèvement de l’escalier et du trottoir de l’extérieur ainsi que le mur de soutien qui bloque le glissement de terrain, car « par temps de pluie, nous expliqua ce même locataire, les édifices sont petit à petit rongés de l’intérieur, ce  qui cause de sérieux problèmes tel que la fragilisation des piliers, en plus ce mur c’est une barrière contre la boue et le glissement de terrain ». Parmi les autres défaillances constatées dans les appartements  que nous avons visité, accompagnés des locataires, ces derniers nous ont évoqués un sol (carrelage) inadéquat qui représente une multitude de défaillances, ainsi que des fuites d’eau au niveau des (W.C) qui ont endommagé les plafonds où les fissures sont apparentes. Sans oublier le grand danger du colmatage du raccordement des tuyaux du gaz de ville et les fuites extérieures dans le réseau d’AEP qui créent une mare d’eau. L’autre souci, c’est l'absence totale des bacs à ordures. Pourtant ces locataires ont signé un papier de réception qui atteste que leurs logements sont finis à 100%, mais la réalité est  tout autre, car de nombreuses tâches qui en principe devraient être réalisées par l’entrepreneur chargé de ce projet ne l’ont pas été. Les locataires des 66 logements demandent qu’une enquête soit ouverte. A cet effet, les locataires des 66 logements sollicitent les autorités compétentes de bien vouloir accorder leur attention pour l’ouverture d'une enquête sur les conditions dans lesquelles ce projet a été réalisé. Qui est le responsable de cet état actuel ? Une question que ces citoyens adressent à l'Office de Promotion et de la Gestion Immobilière (OPGI) de Mostaganem ainsi que l’APC. Ces  derniers réclament : « pour la sécurité et la dignité des personnes qui habitent ces logements, nous demandons aux autorités compétentes de prendre toutes les dispositions pour que notre problème soit résolu. Il faut contrôler et stopper les dépassements au niveau de ce projet qui met notre vie en danger ».       

B. Kamel
Lundi 15 Octobre 2012 - 23:00
Lu 411 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+