REFLEXION

REALISE AVEC DES MILLIARDS ET ABANDONNE AUX CLOCHARDS ET CHAROGNARDS : Combien a couté le théâtre de verdure de Mostaganem !?

Le théâtre de verdure de Mostaganem qui a couté à l’Etat une dizaine de milliards se trouve en état de dégradation avancée. Réalisé durant l’année 2000 par l’ex wali Zoukh et qui devrait accueillir des festivités théâtrales et culturelles en pleine air dans l’idée de faire du site EL-Arsa , un pôle culturel ( composé du Ford de l’est , le tombeau du Bey Bouchlaghem et le théâtre de verdure), aujourd’hui, est abandonné à son sort et il s’est transformé en un abri pour des SDF, des malfrats et des alcooliques .



REALISE AVEC DES MILLIARDS ET ABANDONNE AUX CLOCHARDS ET CHAROGNARDS  : Combien a couté le théâtre de verdure de  Mostaganem !?
En état de dégradation avancée, avec espaces verts abandonnés, des montagnes d’ordures aux quatre coins de l’édifice, trottoirs  défoncés, chambres dégradées louées à des proxénètes pour des sommes d’argent ...Voici à peu près l’image qu’offre actuellement le théâtre de  verdure.  Combien a couté le théâtre de  verdure de  Mostaganem au contribuable  et à qui profite-t-il vraiment ? Désert et isolé , Situé  en dessous du parc du 20 août avec vue sur la route nationale qui mène au quartier de Tijditt ,  il donne l’impression d’être à l’abandon et n’est d’aucune rentabilité financière, c’est ce genre de constat qui fait réagir le citoyen  au point où il se demande parfois comment de tels projets ont été réalisés  par qui et qui on a donné l’autorisation ? Si des études  plus sérieuses et plus  approfondies avaient  été effectuées , ce théâtre aurait été édifié dans un endroit beaucoup plus fréquentable  et  accessible  à tous , il aurait  permis à beaucoup d’artistes toutes disciplines confondues d’animer  des soirées ,et  à des partis d’organiser des meetings , il aurait pu servir de conservatoire  , et  ce n’est pas les idées  qui manquent  ,car au lieu de l’utiliser  pour une durée déterminée  et  en faire profiter  une seule discipline «  le théâtre amateur » tel est le cas, cette structure  aurait été beaucoup plus  sollicitée  et très rentable  tout au long de l’année pour cela,   il aurait suffit de  choisir le bon endroit  et de l’emménager tout simplement.Combien de bavures de ce genre  ont-elles  été commises par nos gestionnaires ? Combien de projets ont-ils été entamés puis abandonnés ? A combien s’élève le coût de ce retard ? De telles pertes de temps nuisent énormément au contribuable qui est très conscient des problèmes  pouvant engendrer un grand déficit  financier  à l’Etat. Surement,  des sommes faramineuses qui auraient pu servir au  financement d’autres projets plus rentables et plus bénéfiques à la ville, quelles sont les causes d’une telle mauvaise gestion ? Est-ce une erreur de jugement  commise par le citoyen lors du choix de ces élus ? Les représentants désignés par le peuple ayant pour tâche principale de veiller, au bien public et aux deniers de l’Etat semblent avoir failli à leur mission.  Alors comment expliquer le fait que la wilaya de Mostaganem a déjà entrepris la réalisation d’un nouveau théâtre au moment où le théâtre de verdure qui a couté des milliards n’a été utilisé que rarement. Quand on sait que  le festival du théâtre amateur de Mostaganem a des difficultés à trouver un endroit adéquat pour ses pièces théâtrales.          
 

B.Adda
Dimanche 30 Juin 2013 - 08:52
Lu 617 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+